#FreeMoussa Quand Moussa oeuvrait auprès des sans-abri parisiens

Par Al-Kanz

Emprisonné depuis dix jours au Bangladesh, Moussa Tchantchuing a plusieurs années de bénévolat en France auprès des plus pauvres.

Moussa ACDLP maraude

L’image ci-dessus est, comme chacun peut le constater, la capture d’écran d’une vidéo disponible sur Youtube.

Voir – Maraude : des musulmans au cœur de la pauvreté By ACDLP

A gauche, Moussa Tchantchuing actuellement détenu au Bangladesh après avoir été arrêté lors d’une mission humanitaire pour l’ONG Barakacity. Il lui est reproché d’avoir voulu aidé des réfugiés rohingyas.

Lire -#FreeMoussa Moussa, humanitaire français, est emprisonné dans une cage

A droite, un homme qui survit dans les rues de Paris. Les Parisiens reconnaîtront l’arrière-plan. Nous sommes dans les quartiers qui abritent les grands magasins, boulevard Haussmann et alentours. La nuit venue, des pauvres très pauvres dorment contre les vitrines où s’expose une opulence insolente et criarde.

Le tweet ci-dessous nous a rappelé cette vidéo et d’autres encore.

A l’époque, avant d’intégrer l’équipe de Barakacity et de sillonner l’étranger, Moussa Tchantchuing oeuvrait, dans l’association Au Coeur de la précarité (ACDLP), auprès de centaines de démunis d’Ile-de-France essentiellement. En hiver, lors de périodes de grands froids, ACDLP partait tous les soirs en maraude offrir repas, vêtements et chaleur humaine à des femmes, des hommes et même des enfants que la société refuse d’aider.

Moussa, musulman noir, trop musulman trop noir pour susciter l’intérêt immédiat des médias et des autorités, était là auprès de ces concitoyens pauvres, rejetés et enfermés dans une terrible précarité. La quasi-totalité n’étaient pas musulmans. Quelle importance ! Georges, qui vint un soir de froid glacial à la rencontre des maraudeurs pour y trouver quelque chaleur humaine, alla jusqu’à vouloir offrir sa bouteille de vin, tout juste achetée chez l’épicier. Après un refus poli, Moussa et ses amis surent trouver les mots tant pour le réconforter que pour le servir.

Lire – Georges, SDF, et nous les islamistes, nous les intégristes

C’est bien un homme généreux, irréprochable et mu par le souci de l’autre qui s’est ensuite investi à l’international avec l’ONG Barakacity. C’est cet homme que les autorités du Bangladesh ont décidé de punir, lui coupable d’altruisme. C’est lui qu’il faut libérer. C’est nous qui nous mobiliserons pour lui jusqu’à ce que liberté s’en suive. Moussa a tant aidé les autres, à nous de l’aider autant que faire se peut.

Ci-après une vidéo, réalisée par Islamotion, lors d’une maraude de l’association Au Coeur de la précarité.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE