Birbach : voici l’article supprimé en catimini par la rédaction de France 3

Par Al-Kanz

Après le fiasco Birbach survenu dimanche soir, France 3 a supprimé la vidéo de l’interview et l’article du site de France TV.

rachid birbach
Rachid Birbach

Dimanche 27 décembre, la rédaction du Soir 3, journal télévisé de France 3, invitait celui que l’on appelle déjà « Rachid Rocancourt », en référence à Christophe Rocancourt, surnommé « l’escroc des stars » par la presse.

Lire – Birbach l’imposteur récidive et humilie la rédaction de France 3

L’homme est un imposteur, qui rêve d’une carrière à la Chalghoumi. Comme ce dernier, Rachid Birbach s’est fait remarquer à la faveur de propos dithyrambiques sur Israël et de condamnations du Hamas calquées sur les éléments de langage de la propagande israélienne.

Comme ce dernier, l’usurpateur espérait devenir le chouchou des médias et l’interlocuteur privilégié des autorités françaises, courageux musulman face aux méchants intégristes (entendre les musulmans qui ne chantent pas les louanges d’Israël). Birbach est allé jusqu’à soutenir la Ligue de défense juive, milice raciste et violente, à l’origine de très nombreux incidents en France, mais impunie et couverte par Manuel Valls.


Mêmes méthodes que Chalghoumi, mêmes grosses ficelles, même imposture, mais cette fois la sauce n’a pas pris. Plus compromettant tant pour Hassen Chalghoumi que pour la direction de France 3, la presse s’est emparée de l’incident, avec en tête le journaliste Sébastien Rochat (Arrêts sur image) qui livre une enquête accablante pour la rédaction du service public.

Le fiasco de Soir 3 dans la presse

Arrêts sur image Incidents d’Ajaccio : mais qui est Rachid #Birbach, l’étrange invité de France 3?
LibérationIncidents en Corse : France 3 et l’étrange imam
Le Parisien Tensions à Ajaccio : un faux imam corse invité sur le plateau de France 3
et même Le FigaroFrance 3 piégée par un mystérieux imam

L’invitation de Rachid Birbach sur le plateau de France 3 écorne sévèrement la réputation des journalistes du service public. Ces derniers n’ont pourtant pas réagi malgré la gravité de l’affaire, préférant laisser faire Agnès Molinier, directrice adjointe de la rédaction de France 3 ; laquelle nie tout incident.

France 3 retire la vidéo et l’article compromettants

Pour expliquer ce retrait, Agnès Molinier avance une explication pour le moins cavalière. « On a regardé sur Twitter, ça a fait pas mal de buzz, donc on s’est dit que ce n’était pas la peine de polémiquer », indique-t-elle au journaliste Sébastien Rochat. Ce doit être dans une même « volonté d’apaisement » que l’article en ligne pendant quelques heures sur le site de France TV a été aussi retiré.

Birbach France TV

L’article, accessible à l’adresse ci-dessous, a été supprimé de la même manière du portail d’informations du site Yahoo. Pour éviter que les internautes arrivent sur une page d’erreur, type 404, une redirection vers la page d’accueil de France TV a été mise en place.

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/incidents-a-ajaccio/le-quotidien-des-musulmans-de-corse_1242466.html

Les plus curieux pourront néanmoins en découvrir la teneur ci-dessous.

birbach france 3 chalghoumi

Des journalistes silencieux, malgré le fiasco

Lors de l’interview, plutôt que de répondre précisément aux questions de la journaliste, Rachid Birbach a récité les éléments de langage fournis par probablement par Hassen Chalghoumi et ses commanditaires. L’opération est un fiasco total.

Malgré tout, alors que la rédaction de France 3 a été complètement manipulée, les journalistes dans leur ensemble humiliés, Agnès Molinier enfonce le clou. A Sébastien Rochat qui lui demande s’il n’est pas « un peu léger » d’avoir invité Rachid Rocancourt « à une heure de grande écoute », la directrice adjointe de la rédaction de France 3 répond « A mon sens, non », refusant ainsi « d’admettre une erreur de la chaîne ».

rachid birbach france 3
Sur Youtube, 104 503 vues pour la vidéo supprimée par France 3

Que les journalistes en général, ceux de France 3 en particulier ne s’étonnent plus de la difficulté à interviewer des musulmans. Leur sérieux, leur rigueur, leur déontologie sont durablement abîmés par ce type d’incidents, plus encore par l’incurie de décideurs comme Agnès Molinier. Bête.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (1 commentaires)

  1. N    

    Assalamu aleykoum

    Il y a quand même une différence entre Chalgoumi et lui, Chalgoumi A LA BASE c’était vraiment un da’i/ prédicateur, une « personne de science » qui un jour on ne sait pas trop pour quelles obscures raisons s’est mis à jouer la marionnette… Qu’Allah nous en préserve et nous donne la sincérité.

    Alors que Birbach, j’ai pas l’impression qu’il ait une ombre de bagage religieux quand on entend ce qu’il dit sur le coran notamment !

    Qu’Allah nous préserve du mal de ceux qui cherchent la lumière ou que sais-je

    1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE