Fusillade mosquée de Valence : M. Z., blessé par balle, est sorti du bloc opératoire

Par Al-Kanz

Lors de la fusillade qui a suivi l’attaque d’un soldat aux abords de la mosquée de Valence, un fidèle, âgé de 72 ans, a été blessé par une balle perdue.

fusillade mosquée balle perdue
A gauche l’Evasion vert de M. Z.

Quelques heures après la fusillade qui a suivi l’attaque commise par un automobiliste contre des soldats en faction devant la mosquée de Valence, nous avons pu recueillir le témoignage du fils d’un fidèle blessé par une balle perdue. Le retraité est ce soir sain et sauf.

Lire – Mosquée de Valence : un conducteur fonce sur les militaires en faction

Kouider Z. raconte : « Voilà c’est simple. C’est un déséquilibré que personne ne connait ici, qui a chargé avec son 307 break un des militaires qui protègent la mosquée. Il l’a percuté, puis a fait marche arrière. Deux autres soldats ont braqué leur arme vers lui et lui ont sommé de s’arrêter. Pendant ce temps, le militaire à terre s’est relevé, s’est écarté de la trajectoire de l’automobiliste puis a tiré une première fois. »

Et de poursuivre : « Les deux autres militaires ont demandé une nouvelle fois au conducteur de stopper son véhicule. Second refus. C’est alors que d’autres coups de feu ont retenti. Mon père, qui est âgé de 72 ans, se trouvait alors tout près de sa voiture, un Citroën Evasion. Il a plongé derrière son véhicule et c’est là qu’il a été touché, à l’arrière du genou droit, par une balle perdue. »

Lire – Valence : « c’était une attaque contre les soldats qui protègent la mosquée »

« La balle s’est logée à deux centimètres d’une artère. Il fallait pendant l’opération éviter l’hémorragie. »

Opéré sous anesthésie générale dans une clinique privée, près de Valence, le retraité, venu comme à l’accoutumée prier à la mosquée cet après-midi, a manqué d’avoir l’artère sectionnée, rapporte son fils. « L’opération a été délicate. La balle s’est logée dans son genou, à deux centimètres de l’artère. Le chirurgien a peiné pour éviter l’hémorragie. »

Ajoutons que les fidèles qui ont assisté à la scène témoignent du sang-froid et du professionnalisme dont on fait preuve les soldats. L’un des militaires a très vite porté secours à M. Z., n’hésitant pas à se mettre torse nu pour poser un garrot autour du genou atteint du retraité.

Ce soir, M. Z. est hors de danger.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (2 commentaires)

  1. Rachid    

    C’est hallucinant de voir la bêtise humaine. Une attaque contre des militaires qui protègent une Mosquée.
    Il est à enfermer ce fou! J’espère que ce criminel ne se réclame pas de l’Islam.
    Merci a tous ces militaires français qui bon gré mal gré sous le soleil, la pluie ou la rudesse de l’hiver protègent les Mosquées de France au péril de leur vie.
    Puisse Allah les protéger et protéger les musulmans.

    Salam Aleykoum

    1
  2. Serviteur du Clèment    

    Salem aleykoum,
    Merci aux militaires et au sang froid de tous les fidèles en plus de celui des militaires avec un reflexe professionnel.

    2

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE