#FreeMoussa 50e jour de prison pour Moussa. Où sommes-nous ?

Par Al-Kanz

50e jour de détention abusive dans les geôles bangladaises pour Moussa, 50e jour de calvaire. Stop, cela suffit. Agissons.

#FreeMoussa 50 jours

Aujourd’hui, mercredi 10 février 2015, Moussa entame son 50e jour de prison dans une geôle du Bangladesh.

Lire – Rohingyas : Moussa, humanitaire chez Barakacity, emprisonné par le Bangladesh

Combien pensent encore à lui tous les jours ? Combien agissent pour lui tous les jours ? Combien prient pour lui tous les jours ?

La pétition lancée par l’ONG Barakacity a recueilli à ce jour 439 925 signatures.

petition moussa

Impressionnant, mais pour quelle efficacité, puisque comme souvent, pour ne pas dire systématiquement 1) la pétition a donné l’impression aux signataires qu’ils agissaient efficacement, 2) les autorités se moquent du nombre de signataires, Manuel Valls au premier chef ?

Lire – #FreeMoussa Noir et musulman, Moussa méprisé par Manuel Valls

Comme les manifestations, les pétitions ne sont d’aucune utilité si elles ne s’inscrivent pas dans un plan d’actions plus larges qui contraignent les élus à prendre clairement et publiquement position. Pire, elles peuvent avoir un effet catastrophique, en ce qu’elles amènent les signataires à se démobiliser : j’ai signé, j’ai agi, ma mobilisation s’arrête là.

Ces 439 925 signatures ne sont pas inutiles, ni vaines, bien au contraire. Elles disent un gigantesque potentiel. Mais elles ne sont qu’une étape et non une finalité. Tout signataire ne doit pas se contenter de signer.

Chaque signataire doit aussi contacter directement les élus, le maire de sa ville et/ou le député de sa circonscription. Les contacter et revenir à la charge tant qu’il n’y a pas de réponse de leur part. Si l’édile refuse de répondre, le signataire en informe par exemple Barakacity qui pourrait grâce à une interface indiquer quels élus se soucient du sort de leur compatriote emprisonné et quels autres s’en contrefichent.

Résumons :
1- chacun envoie un mail à son maire et/ou député pour lui demander ce qu’il compte faire pour la libération de Moussa.
2- a) si le maire/député répond, la réponse est transmise à Barakacity ; b) si le maire/député ne répond pas après dix jours, il est relancé. Après dix jours, un avis de refus de répondre est adressé à Barakacity
3- dans une interface accessible sur son site, Barakacity dresse la liste des députés siégeant à l’Assemblée nationale. En vert, celles et ceux qui ont répondu aux mails des internautes. En rouge, celles et ceux qui refusent de répondre.

En procédant de la sorte, nous envoyons un message clair aux élus : « Maire et/ou député, vous avez pris l’engagement de vous soucier des citoyens de ce pays. Voici le cas très concret de Moussa Tchantchuing. Il est de votre devoir d’agir pour sa libération. Comptez-vous honorer les engagements pris en devenant élu ou choisissez-vous d’être de celles et de ceux qui se parjurent et oublient qu’ils sont au service de leurs compatriotes ? ».

Que vous ayez voté ou non, vous avez le droit et même le devoir de leur demander des comptes. C’est précisément parce que nous n’exerçons pas assez ce droit que, par exemple, lundi 433 députés ont séché la séance du vote de l’état d’urgence.

Lire – Etat d’urgence : demandez à votre député pourquoi il n’a pas voté lundi

Moussa a été jusque-là ignoré par les élus. Mais votre mail peut faire la différence, particulièrement s’il s’ajoute à d’autres mails envoyés par d’autres internautes. Un élu sollicité par des dizaines de personnes sur le cas de Moussa comprendra que le sujet est sérieux. La démarche à suivre est détaillée dans l’article ci-après.

Lire – #FreeMoussa Pour la libération de Moussa, écrivons à nos députés

Agissons, il en va de la libération d’un homme emprisonné injustement, emprisonné car il a voulu aider des populations en danger.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (1 commentaires)

  1. Oummi    

    Salamu’alaykum

    Auriez-vous une lettre type afin que l’on sache exactement quoi dire aux élus?
    Qu’Allah assiste le frère Moussa dans cette dure épreuve!!

    1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE