#FreeMoussa 82 jours au Bangladesh, Moussa n’est toujours pas libre

Par Al-Kanz

Moussa Tchantchuing est toujours à la merci des autorités bangladaises. Aujourd’hui correspond au 82e jour de sa privation de liberté.

moussa bangladesh

82 jours que l’humanitaire français Moussa Tchantchuing est détenu par les autorités bangladaises. Depuis le 22 décembre, 69 jours en prison, et dans le pays depuis le 1er mars : sa libération d’il y a douze jours est conditionnelle.

Lire – #FreeMoussa Après deux mois de prison, Moussa libéré, mais pas libre

Dans l’attente d’un rapport final que doit fournir la police, Moussa pourra voir les charges – fallacieuses – qui pèsent contre lui être abandonnées ou être poursuivi. Il risque bel et bien la prison.

Même si la mobilisation s’est rapidement atténuée, particulièrement depuis douze jours avec l’annonce de la sortie de prison de Moussa, il est important que les bonnes volontés continuent de rappeler que l’humanitaire est privé de liberté et qu’il encourt une peine de prison ferme. De la prison pour avoir voulu porter secours à des malheureux, persécutés où qu’ils aillent, damnés de la terre, damnés de leur terre, les Rohingyas.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE