Voile : la laïcité pour « définir une identité française qui exclut les musulmans »

Par Al-Kanz

Le débat hystérique contre les femmes voilées est une spécificité française, comme l’explique Joan Wallach Scott, historienne américaine

hijab ikea
Hijab IKEA à Edmonton, Grande-Bretagne

Voilà des semaines que les femmes musulmanes portant le voile sont la cible d’attaques. Islamophobes de droite comme de gauche, médiatiques ou politiques, tous s’en donnent à coeur joie. Dans un article publié sur l’excellent site OrientXXI, Joan Wallach Scott, historienne américaine, revient sur « cette étrange obsession française pour le voile obsession ». Extraits.

Un […] aspect troublant de la focalisation sur l’habillement des femmes musulmanes est l’idée que la « laïcité » exigerait l’interdiction du voile au nom de l’égalité entre hommes et femmes. Ceux d’entre nous qui connaissent un peu l’histoire de ce mot sont surpris de le trouver invoqué comme principe de l’égalité de genre. Cela n’était certainement pas la préoccupation des anticléricaux qui ont inventé le terme en 1871, ni celle des auteurs de la loi de 1905 qui prescrit la neutralité de l’État en matière de religion et ne dit absolument rien de la façon dont les femmes doivent être traitées.

Le mot « laïcité » est polémique depuis sa création en 1871 par les militants anticléricaux. À l’époque, il servait à contrer le pouvoir de l’Église catholique ; à présent, il est utilisé pour définir une identité française qui exclut les musulmans. Dans les deux cas, les femmes sont considérées comme un danger potentiel pour la République. Au XIXe et au début du XXe siècle, on soupçonnait les Françaises d’être sous l’influence des prêtres ; au XXIe siècle, ce sont les femmes musulmanes dont les foulards sont le signe d’un « défaut d’assimilation » inacceptable, et d’un refus agressif de l’égalité soi-disant caractéristique de la République.

Pour lire et partager l’intégralité de l’article, cliquez sur le lien suivant : Cette étrange obsession française pour le voile



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (4 commentaires)

  1. doudou24 [iPhone 4S]    

    Excellent passage

    1
  2. ben mariem    

    Salem,

    Le débat sur le voile n’est rien d’autre qu’un arbre qui cache la forêt! En vérité, le continent européen est gangrené par l’islamophobie. Les sociétés européennes ne veulent pas des musulmans sur leur sol.
    La montée fulgurante des partis populistes en Europe est due en grande partie sur la haine de l’étranger, en particulier des musulmans et de leur religion; l’islam.
    Face à ce péril, les musulmans continuent de vivre comme si de rien n’était. Les projets de construction de mosquées fleurissent sur une terre qui menace de nous engloutir.
    Autant de naïveté, d’oisiveté des musulmans ne pourra nous conduire qu’à une grande catastrophe, comme la connue le peuple juif pendant la seconde guerre mondiale.

    2
  3. Ajeeb    

    Je suis d’accord avec vous ben. Mais ce ne sont certainement pas les musulmans qui y peuvent quelque chose.
    L’islamophobie étant institutionnalisée il est difficile de lutter contre.
    A moins d’en faire parti. Mais ça les politiques disent clairement qu’il n’en est pas question. Un élu musulman serait selon eux un danger pour la République.
    Au point ça en est on ne peut franchement pas grand chose. Je dirais meme que ça ne donne pas envie de s’investir. Il faut vivre sa petite vie tranquille, elle est très courte, il faut en profiter le plus possible, et advienne que pourra de la République. Après tout etre apolitique n’a jamais tué personne. On peut s’en passer très largement. Ecouter d’une oreille ce qui se passe est amplement suffisant. Penser à garder un peu d’argent de coté pour un billet d’avion pour pouvoir s’installer autre part au cas ou leur prenne l’idée de mettre les musulmans dehors et ne plus écouter tout ça. C’est ce qu’il y a de mieux à faire. Pour son bien etre.

    3
    • Jeef    

      Ajeeb, votre message m’a beaucoup attristé, mais aussi frappé par sa véracité.
      J’ai été élevé dans la religion catholique (de facon très pratiquante, mais m’en suis détaché à 16 ans), mais l’islamophobie ambiante qui bouillonne en France me donne la nausée. Je n’aurais jamais cru qu’on en arriverait, de nos jours, à tant de haine, d’ignorance et de bêtise, et j’ai peur de ce que le futur amènera.
      J’ai beaucoup d’amis musulmans (ou de culture musulmane) et me professionalise dans l’encadrement de mineurs réfugiés (en Allemagne), en majorité de cette confession; je suis donc souvent en contact avec cette religion et culture & m’y suis attaché – voir les musulmans être ainsi stigmatisés et mis au ban me révolte, et le pire, comme vous le dites, c’est que c’est institutionnalisé.
      J’admire votre facon de réagir, mais je m’en veux de ne rien y faire et pense que nous les non-musulmans avons une responsabilité face à cela, alors de quelle facon pouvons-nous combattre l’islamophobie?

      3.1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE