Lorsque la loi n’est pas contre les musulmans, ils veulent changer la loi

Par Al-Kanz

La décision du Conseil d’Etat de suspendre un arrête anti-burkini rend hystériques droite et extrême droite.

Invoquant « une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales », le Conseil d’État a suspendu, ce vendredi, l’arrêté anti-burkini pris par la municipalité de Villeneuve-Loubet, dans les Alpes-Maritimes.

Cette décision, qui dit le droit, a rendu hystériques la droite et l’extrême droite, qui lorsque la loi n’est pas contre les musulmans veulent changer la loi.

Les sous-fifres de Nicolas Sarkozy ont immédiatement réagi sur Twitter. Eric Woerth veut une loi.


Christian Estrosi, caricature politique et communautariste sélectif, veut aussi une loi contre les musulmans.


De son côté, Jean-François Copé, perdant déclaré de la primaire à droite, continue de gesticuler pour tenter de contrer Nicolas Sarkozy. Il réclame lui aussi une loi d’exception contre les musulmans. Pour changer.

Passons sur les ouailles de Marine Le Pen, pour citer celui qui ne sera jamais président de la République, Nicolas Dupont Aignan, qui décroche la palme de la bouffonnerie.


Cela ne s’invente pas. Ces gens-là n’ont de cesse d’intimer les musulmans à respecter les lois du pays, mais exigent de la modifier lorsqu’elles ne servent pas leurs intérêts partisans.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (9 commentaires)

  1. Faya    

    Salam aleykoom

    Le plus choquant c’est l’argument utilisé pour interdire le burkini »… Ils disent que c’est contraire aux bonnes mœurs et a la laïcité !!!!! Rendez-vous compte que s’exhiber en cache-sekss et cache-tetons c’est carrément accepté mais une tenue habillée et décente c’est non !
    La réalité c’est que derrière le burkini se sont engouffrés les racistes qui ont une haine féroce profonde contre l’islam et ses adeptes.

    On attend la prochaine manche.

    Wa Aleykoom salam.

    1
  2. khatiri [iPhone 5]    

    En attendant ceux qui persécute les femmes c’est pas les musulmans , ensuite je trouve que cette polémique et des deux côtés n’a pas lieu d’être ils nous rendent service en fin compte cest endroits ne sont pas pour nous
    Allah nous met en garde alors on beau ce preserver du regard de l’autre mais notre regard à nous on en fait quoi soyons honnête la plage n’es pas un endroit pour nous

    2
  3. khatiri [iPhone 5]    

    Du moins celle où il y mixité et manque de pudeur

    3
  4. abdo    

    Les fondements de la république : « liberté, égalité, fraternité » pour tous

    4
  5. abdo    

    les fondements de la république : « LIBERTÉ, égalité, fraternité » pour tous les citoyens FRANÇAIS.

    5
  6. Al dabaran    

    Assalamou 3aleykom,

    Rien de surprenant après la loi qui interdisait le hijab, fallait bien penser à légiférer sur les femmes voilées ailleurs que dans les établissements scolaires, sur la plage en l’occurrence.Reste plus qu’à squatter la maison.

    Puis je trouve inapproprié l’utilisation du terme « burkini » qui est une marque déposée. Il est plutôt question d’un jilbab de bain. Mais dans le flot d’actualités négatives concernant les musulmans ces temps-ci, rien de plus normal que de penser à la burqua et de jouer des amalgames.

    w salam.

    6
  7. Haroun [iPhone]    

    Prochain interdiction ça sera les centre commerciaux après les voies publiques après les écoles c la direction du bled qu’ils veulent nous envoyer mais ils oublient que nous sommes plus français qu’eux….

    7
  8. Aicha    

    Salam o aleykoum wa Rahmatoulah wa Barakatouh

    En tant que musulmans nous n’avons rien à faire sur ces plages où il y a un manque total de pudeur et où la mixité y est et ensuite ce fameux  » burkini » n’a absolument rien à voir avec l’islam.

    Mais ce qui est grave c’est qu’ils veulent vraiment rayé les musulmans du territoire français

    8
  9. milka    

    Salam alaykoum, finalement nous sommes entrain de combattre une loi pour une chose qui n’est pas autorisée en islam, ce maillot de bain qui colle à la peau, qui moule les formes et qui est porté sur une plage publique avec des hommes et des femmes à moitié nu…

    9

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE