Aïd al-adha : « Les autorités sont en attente de porteurs de projets responsables »

Par Al-Kanz

En 2015, la mosquée de Montreynaud, à Saint-Etienne, a mis en place pour les musulmans de la région stéphanoise un abattoir temporaire pour l’aïd al-adha. Interview.

abattoir mosquee montreynaud
Abattoir mobile de la mosquée de Montreynaud

En 2015, la mosquée de Montreynaud, à Saint-Etienne, a mis en place pour les musulmans de la région stéphanoise un abattoir temporaire pour l’aïd al-adha. Interview.

Al-Kanz : Pour la seconde année consécutive, vous organisez une vente de moutons à l’occasion de l’aïd al-adha. Comment vous en est venue l’idée ?
Mosquée Montreynaud :


 Nous proposons en effet cette année encore aux fidèles de Saint-Etienne et ses environs un service pour le sacrifice de l’aïd al-adha. Cependant, il ne s’agit pas d’une simple vente de moutons. Grâce à l’acquisition de notre propre chaîne d’abattage, nous avons mis en place un service global assurant :
– l’approvisionnement en moutons,
– l’abattage des bêtes par nos propres sacrificateurs en présence et au nom du fidèle,
– l’inspection des bêtes par une équipe de vétérinaires,
– la remise de la bête abattue aux fidèles.

Ainsi, sommes-nous en mesure de garantir aux personnes passant par notre abattoir temporaire un sacrifice réalisé dans le respect le plus rigoureux du rite et dans des conditions sanitaires et de bien-être animal strictes. L’idée d’un abattoir temporaire s’est imposée d’elle-même puisqu’elle répondait à deux impératifs :
– trouver une source de financement propre pour notre mosquée nouvellement construite, à la manière du projet waqf de la mosquée de Vigneux-sur-Seine en région parisienne, assurant ainsi notre indépendance.
– apporter une solution au problème récurrent des fraudes aux faux moutons de l’Aïd que les lecteurs d’Al Kanz connaissent trop bien.

Al-Kanz : Quels arguments avez-vous avancés pour convaincre votre partenaire éleveur de moutons ?
Mosquée Montreynaud :
Nous n’avons pas à proprement parler de partenaire éleveur. Nous nous approvisionnons auprès d’un négociant pour des raisons pratiques (prix, calibrage des bêtes, livraison etc.).

Al-Kanz : Quelles ont été les principales étapes pour mettre le projet sur pied ?
Mosquée Montreynaud :
Pour concrétiser ce projet, il a fallu :
– se persuader de la faisabilité d’un tel projet par une structure comme la notre. La visite d’un abattoir temporaire existant dans un département limitrophe a été, en ce sens, décisive.
– sensibiliser nos fidèles.
– fédérer les différentes mosquées autour de ce projet.
– entrer en relation avec les politiques et les autorités locales. La mairie de Saint-Etienne et les services de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) de la préfecture de la Loire ont été de vrais partenaires assurant le suivi et un accompagnement dans la concrétisation de ce projet.
– passer à la mise en pratique du projet (dépôt des dossiers d’autorisation, achat et montage de la chaîne, achat des moutons, formation et recrutement du personnel…).



Al-Kanz : Les musulmans de Montreynaud, principaux intéressés, ont-ils répondu présents ?
Mosquée Montreynaud :
Les musulmans de Montreynaud ont adhéré au projet, ils ont été les principaux donateurs lors de notre levée de fonds.
Ils ont compris que financer l’abattoir temporaire ou acheter son mouton à la mosquée était une forme d’aumône perpétuelle (sadaqa jariya), puisque cela permet à la mosquée de fonctionner et d’envisager d’autres projets. Il est à noter que, pour les fidèles, passer par un abattoir pour l’aïd n’est pas toujours naturel, ce qui pourrait expliquer qu’un certain nombre ait fait montre de quelque frilosité.



Al-Kanz : Avez-vous fait face à des difficultés ?
Mosquée Montreynaud :
Si difficulté il y avait, c’était pour mieux apprécier la solution qu’Allah nous offrait. La grosse difficulté a été de faire face à un certain scepticisme notamment de la filière ovine. Il est vrai qu’une mosquée qui investit le milieu des abattoirs, ça n’a rien de banal. Mais aujourd’hui, tout ceci est dissipé et nous avons bon espoir d’améliorer notre service en privilégiant les circuits courts.



abattoir mosquee montreynaud 3abattoir mosquee montreynaud 2abattoir mosquee montreynaud 1

Al-Kanz : Quels sont vos objectifs cette année ? Et pour les années à venir ?
Mosquée Montreynaud :
Tout d’abord, objectif quantitatif, nous comptons servir, cette année in sha’a-Llah, entre 1 500 et 2 000 familles. Ensuite, objectif qualitatif, il s’agira d’offrir à la communauté musulmane le service qu’elle est en droit de recevoir :
– respect rigoureux du rite (âge de la bête, heure d’abattage…).
– qualité du mouton, nous avons opté cette année pour des races à viande (Charolais et Texel).
– sacrifice en présence et au nom du fidèle.
– conditions sanitaires optimales.

« Les autorités sont en attente de porteurs de projets responsables. »

Enfin, un objectif pour le futur incha’a-Llah avec l’installation de notre chaîne d’abattage dans un bâtiment propre à l’abattoir temporaire, les locaux actuels nous étant provisoirement mis à disposition par la mairie de Saint-Etienne.

Al-Kanz : Dans quelle mesure diriez-vous que cette initiative peut être répliquée dans chaque mosquée de France ?
Mosquée Montreynaud :
Ce type de projet autour de l’aïd al-adha est aisément répliquable dans chaque mosquée. Cela peut prendre la forme d’un abattoir temporaire ou d’une vente directe de moutons auprès des fidèles, avec pourquoi pas des achats groupés entre mosquées pour maitriser les prix.
En tout état de cause, nous avons constaté que les autorités sont en attente de porteurs de projets responsables. Les mosquées devraient être les partenaires naturels dans l’organisation de l’aïd al-adha en France. Nous envisageons d’ailleurs de modéliser le concept pour accompagner les mosquées intéressées. Enfin, la question du financement des mosquées se pose aujourd’hui en France. Penser un projet économique autour de la mosquée nous semble plus que jamais pertinent.

Si vous nous permettez ce petit mot de conclusion, nous aimerions dire que nous considérerions ce projet abouti s’il permet l’auto-financement de la mosquée de Montreynaud certes, mais aussi, et c’est là notre souhait le plus cher, voir les musulmans de la région stéphanoise célébrer et prier l’aïd ensemble. Nous demandons à Allah de nous octroyer la sincérité dans nos actes à la recherche exclusive de Son agrément.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (2 commentaires)

  1. Simohamed [iPhone]    

    السلام عليكم
    Machallah quel plaisir de voir de tels projets ce concrétisé …
    Si des projets venez à voir le jour prêt de chez nous je serais le premier à les soutenir
    Barakallahifihoum

    1
  2. Sabrina muslima [iPhone]    

    AsSalam aleykoum Wa ramatou’Allah ta’ala. Très beau projet Allah i barik ,ça fait chaud au coeur.Qu’Allah jawajel facilite à d’autre ville de France .

    2

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE