Refus de soigner les femmes voilées : un mois de suspension avec sursis pour la médecin

Par Al-Kanz

Une médecin ouvertement islamophobe est sanctionnée par l’ordre des médecins.

stethoscope© Markus Spiske

Islamophobie. Juin 2015 dans l’Isère (38). Souffrant d’hypertension, une patiente musulmane et voilée se rend chez son médecin généraliste, lequel se trouve en congé. C’est donc sa remplaçante qui accueille la jeune femme.

Après une auscultation jugée expéditive par la patiente, cette dernière signale, au moment de la prescription, être intolérante au médicament indiqué par la médecin. Le ton monte, la praticienne affirme ne pas aimer les femmes voilées et refuser les soigner. La scène est filmée.

Avisé, l’ordre des médecins s’est réuni le 3 septembre dernier pour statuer sur le sort de la professionnelle, qui s’est vu, a-t-on appris hier, infliger un mois de suspension avec sursis.

Selon l’avocat de la plaignante, Me Maati, interrogé par Buzfeed, « d’après la jurisprudence de ce Conseil de l’ordre, cette sanction est grave, même si c’est du sursis. »

Le médecin titulaire a mis fin à la collaboration d’avec sa remplaçante, croit savoir le Collectif contre l’islamophobie en France.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (2 commentaires)

  1. oumassia [iPhone]    

    Salam’aleikom,

    La patiente a eu un bon réflexe que celui de filmer dans un cas pareil. Après cela, difficile de nier les faits ce que les « professionnels » font malheureusement trop souvent.

    1
  2. Luc DAVIN    

    Un mois de suspension ? Et avec sursis, en plus … ?!!! Autant dire « Rien » … Lamentable !!!

    2

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE