Alcool dans les pains industriels : la mention est devenue obligatoire

Par Al-Kanz

La législation impose désormais aux industriels d’indiquer sur l’étiquette la présence d’alcool dans les pains.

Des brioches ou des viennoiseries qui sentent l’alcool à peine le paquet ouvert, cela se savait. Désormais, cela se lira pour les produits de boulangerie.

Mentionner explicitement la présence d’alcool est en effet devenu obligatoire depuis le 1er août dernier. La Répression des fraudes veille d’autant plus au grain que ce changement dans les pratiques fait suite à une exigence de la législation européenne*.

Sur son site Internet, la Fédération des entreprises de boulangerie (FEB) publiait en avril 2016 une lettre envoyée aux acteurs de la grande distribution pour les informer des changements à venir.

« Nos adhérents ont bien pris compte de cette nouvelle interprétation et vont donc modifier au fur et mesure les emballages des produits concernés lors des réimpressions des nouveaux packs. Cela se fera naturellement en concertation avec les distributeurs pour les produits à marque de distributeurs.
Aussi, pour ces produits et en vue d’une bonne information du consommateur, notre syndicat, conjointement avec la Fédération des entreprises de Boulangerie, recommande la mention d’étiquetage suivante : arôme (contient alcool). »

contient alcool jacquet
Pain Jacquet contenant de l’alcool
Comme on le comprend avec cette lettre de la FEB, il s’agit de l’alcool comme support d’arômes, ce que vient confirmer un courriel du service consommateurs de Jacquet à Mamadou, lecteur d’Al-Kanz qui a contacté l’enseigne. En voici la teneur.

« Bonjour,

Notre service a bien pris note de votre demande concernant l’alcool dans nos pains.

Cet alcool sert de support aux arômes naturels utilisés dans nos recettes afin de les rendre plus savoureuses. Il permet de diffuser efficacement l’arôme dans l’ensemble du produit.

Il joue également un rôle dans la conservation en évitant que nos produits ne se détériorent ou ne sèchent. C’est notamment ce qui permet à nos pains d’avoir cette longue durée de conservation si pratique.

La législation européenne a changé. Toutes les marques vont donc maintenant être obligée de le mentionner. »

Distinction intéressante, le site Food Development rappelle que « la DGCCRF reconnait une distinction entre la présence d’alcool éthylique dans la masse (à raison de 12 g par kg), qui ne nécessite pas d’étiquetage, et la pulvérisation après cuisson sur produits finis, qui nécessite un étiquetage ».

En résumé, ce qu’il faut retenir, c’est que la mention « contient alcool » figurera désormais dans la liste des ingrédients des pains industriels (Jacquet, Harry’s et autres marques de distributeurs Carrefour, Auchan, etc.). Et, élémentaire mon cher Watson, que ces pains contiennent de l’alcool.

* Nous n’avons pas réussi à mettre la main sur le texte européen en question. N’hésitez pas à partager les informations que vous avez à ce sujet si d’aventure vous en saviez plus.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (3 commentaires)

  1. Foued    

    Salam,

    A-t-on le droit de manger ces pains ou non?

    1
  2. oum mohamed [iPhone]    

    Slm
    D apres la legislation islamique des ecoles sunnites( hanbali, hannafi..), on peut les consommer si cet ingredient perd 4 caracteristiques dans le processus de transformation, à savoir :
    Sa couleur
    Son gout
    Sonodeur
    Son nom

    2
  3. aseel alfil    

    Bonjoure combien le % d’alcool en pains

    3

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE