Ramadan : à celles et ceux malades qui ne peuvent pas jeûner

Par Al-Kanz

Ne pas pouvoir jeûner pendant ramadan à cause de la maladie peut rendre triste.

Dans le Coran, sourate La Vache, verset 285, Allah dit (traduction du sens de ce verset).

« [Ces jours sont] le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement. Donc quiconque d’entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne ! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours. – Allah veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous, afin que vous en complétiez le nombre et que vous proclamiez la grandeur d’Allah pour vous avoir guidés, et afin que vous soyez reconnaissants ! » (Coran : 2/185)

et au verset précédent, verset 284.

« Pendant un nombre déterminé de jours. Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d’autres jours. Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter (qu’avec grande difficulté), il y a une compensation : nourrir un pauvre. Et si quelqu’un fait plus de son propre gré, c’est pour lui; mais il est mieux pour vous de jeûner; si vous saviez ! »

Même si le jeûne du mois de ramadan est obligatoire, comme l’indiquent les versets précédents, tout le monde n’est pas en mesure de jeûner. C’est ainsi que la personne malade est autorisée à ne pas jeûner, à condition que sa maladie soit grave. Par « maladie grave », précise cheikh Muhammad Salih al-Munadjdjid, sur son site Islam QA, il faut entendre :

1- la maladie qui s’aggrave à cause du jeûne ;

2- la maladie dont le jeûne retarde la guérison ;

3- la maladie avec laquelle il est très difficile de supporter le jeûne, même si celui-ci ne l’aggrave pas et ne retarde pas la guérison…

et 4 le cas où l’on craint que le jeûne provoque une maladie.

Si la maladie est chronique, le croyant est autorisé à ne pas jeûner. Il doit alors nourrir un pauvre pour chaque jour non jeûné.

Ne pas jeûner quand il fait 33 à 35 degrés comme ce week-end doit être une aubaine, peut-on penser. Eh bien non ! Ne pas jeûner pendant le mois de ramadan est un crève-coeur. Le malade ne se sent pas en communion avec le milliard et demi de musulmans à travers le monde qui s’abstient de manger et de boire de l’aube au coucher du soleil. Lors de la rupture du jeûne (iftar), il ne connaît pas ce bonheur que procure l’instant où l’on rompt son jeûne.

« Le jeûneur connaît deux bonheurs : il est heureux au moment de rompre son jeûne et il est heureux d’avoir jeûné lorsqu’il rencontre son Seigneur ! » (sens d’un hadith)

Ne pas jeûner peut aussi saper le moral ou même complexer. D’aucuns, en dehors de toute considération extérieure, peuvent se sentir, à tort, moins « bons musulmans » que les autres.

C’est pour lutter contre ces sentiments négatifs que Mary Clark, blogueuse londonienne et doctorante en neurosciences, a publié une série de dessins. Dans un article, l’étudiante déclare en effet vouloir soutenir les personnes malades, notamment les musulmanes et musulmans atteints d’une maladie mentale, lesquelles manquent précisément de soutien, selon elle.

Avec ses dessins, Mary Clark témoigne de son souci des musulman(e)s malades et leur dit : « Tenez bon, nous vous soutenons ! »

ramadan maladie

Traduction : « Message pour les musulmans ayant des troubles alimentaires, une bipolarité, une dépression, de l’épilepsie, une schizophrénie, des troubles obsessionnels compulsifs (TOC), etc. »

ramadan maladie

« Les réactions (de la maladie) et les médicaments peuvent vous empêcher de jeûner, mais vous n’en êtes pas moins musulmans. »

ramadan maladie

« Vous menez des batailles que peu de gens peuvent même imaginer. »

ramadan maladie

« Vous êtes forts, vous êtes des guerriers. Tenez bon ! Nous sommes si fiers de vous  »

mind of mary ramadan

« Nous vous souhaitons un gigantesque mois de ramadan béni. »

Visitez le blog de Mary Clark : https://mindofmary.com.
Suivez Mary sur Twitter : https://twitter.com/Mindof_Mary
et sur Instagram : https://www.instagram.com/themindofmary.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (1 commentaires)

  1. Abdelaziz [iPhone]    

    As salam aleykoum,

    Il y a des associations ou beaucoup de mosquées aussi qui ont des listes de gens dans le besoin.

    1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE