Ramadan : malades chroniques, pensez à payer la fidya (compensation)

Par Al-Kanz

Ramadan. Lorsqu’il n’est pas possible de jeûner ni de rattraper les jours non jeûnés, il convient de nourrir un pauvre par jour non jeûné.

fidiya
Donnez la fidya à Barakacity

Ramadan. Dans la sourate 2, La Vache (Al-Baqara), verset 184, Dieu dit (sens de la traduction) : « […] Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d’autres jours. Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter qu’(avec grande difficulté), il y a une compensation : nourrir un pauvre. […]. »

Une compensation pour ceux qui ne peuvent plus jeûner

Cette compensation (fidya) concerne les malades chroniques (cancer, diabète et autres maladies empêchant réellement de jeûner) qui n’ont pas pu jeûner et ne pourront pas rattraper les jours de jeûne manqués.

Il est important de noter que la fidya n’est pas due par celles et ceux qui par exemple ont eu un rhume ou autre maladie bénigne pendant le mois de ramadan et qui ont raté quelques jours. Dans ce cas, il faudra simplement rattraper les jours de jeûne manqués avant le mois de ramadan prochain.

Nourrir un pauvre par jour non jeûné

La compensation consiste, comme l’indique le verset 184 de la sourate La Vache, à nourrir un pauvre (par jour non jeûné). La fidya, comme zakat al-fitr, s’élève à 5 euros par jour, soit si on n’a pas jeûné tout le mois de ramadan 5×29= 145 euros ou 5×30= 150 euros selon le nombre de jours que comptera ramadan.

Vous devez payer la fidya, mais vous ne connaissez pas de pauvres autour de vous. Pas de panique, l’ONG humanitaire Barakacity consacre un fonds à cet effet. Il suffit de vous rendre à l’adresse suivante : https://barakacity.com/don/fidya et d’indiquer le montant que vous allez donner ; lequel, répétons-le car c’est important, dépend du nombre de jours non jeûnés.

fidya barakacity
Fonds Fidya chez Barakacity

Généralement, un malade chronique doit compenser tout le mois. Mais sait-on jamais ! Il peut y avoir des cas où un malade chronique a essayé quand même de jeûner quelques jours, puis a renoncé faute de pouvoir terminer le mois.

Indiquons, pour finir, que nous avons interrogé Barakacity pour nous assurer que l’argent de ceux qui leur verseront la fidya servira bien exclusivement à nourrir un pauvre par jour non jeûné. Il nous a été assuré que cela sera le cas, d’où du reste un fonds spécifique, comme on peut le voir sur l’image ci-dessus.

Répétons-le, versez votre fidya en cliquant sur le lien suivant : https://barakacity.com/don/fidya.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE