Non, le nom d’Allah n’a pas été retrouvé brodé sur des vêtements vikings

Par Al-Kanz

Après le buzz, le soufflet retombe. Ce n’est pas le nom d’Allah qui figure sur des vêtements funéraires vikings.

arabic viking uppsala
© Uppsala Universitet

La BBC, The Guardian, The New York Times, National Geographic, The Independent, Al-Arabiya, d’aussi prestigieux titres – et bien d’autres encore – ont relayé une fausse information, une fake news.

Les Vikings et le monde musulman

Un article publié le 3 octobre dernier sur le site officiel de la prestigieuse université d’Uppsala (Suède) révélait que le nom d’«Allah » (Dieu en arabe) et d’« Ali » (gendre du Prophète ﷺ et quatrième calife de l’islam) ont été découverts brodés sur des vêtements funéraires… vikings.

Une semaine plus tard, c’est le buzz, après la publication d’un article, sur le site de la BBC, révélant les conclusions de cette étude.

Lire – Why did Vikings have ‘Allah’ embroidered into funeral clothes?

Cette découverte allait permettre de jeter une lumière nouvelle sur les relations entre le monde musulman d’une part et les Vikings – et plus généralement la Scandinavie — d’autre part, a-t-on pu lire.

« Lllah » et non « Allah »

C’était sans compter la longue mise au point de Stephennie Mulder, professeur à l’univesité du Texas à Austin (Etats-Unis) d’art et d’archéologie islamique médiévaux.

La spécialiste a en effet publié lundi après-midi une série de soixante tweets, dans lesquels elle développe toute une argumentation, étayée par des exemples relatifs à l’architecture, la calligraphie, la monnaie, etc., dans laquelle elle réfute l’affirmation selon laquelle il s’agirait du nom d’Allah qui serait écrit.

Rappelant au préalable l’incontestable richesse des contacts entre les Vikings et le monde arabe, elle avance trois arguments :
– il ne s’agit pas, affirme-t-elle du style kufique, apparu véritablement après le 15e siècle en Iran.
– Kufique ou non, ce n’est pas le mot « Allah » qui est écrit, mais « lllah », succession de lettres qui ne constituent aucun mot en arabe. Sur le tissu, la lettre « lam » a remplacé la lettre « alif ».
– La fin du nom « Allah », à savoir la lettre « ha » n’apparaît pas.

L’analyse de Stephennie Mulder, qui envisage de publier un article sur le sujet au-delà de cette série de tweets, a suscité une controverse qui a amené l’université d’Uppsala a ajouté la précision suivante, aujourd’hui, à la fin de l’article, qui annonçait début octobre la prétendue découverte : Viking Age pattern interpreted as Kufic script.

viking islam uppsala
La phrase surlignée a été ajoutée ce 19 octobre

Cet ajout, qui a vocation à « clarifier » l’état de cette recherche, précise qu’il s’agit des « résultats préliminaires d’une étude en cours qui sera examinée par des pairs et publiée à une date ultérieure ».

Dans sa longue démonstration, Stephennie Mulder a en outre appelé à une meilleure collaboration entre les médias et les experts, afin que ce type d’impair ne se reproduise pas. Et de rappeler la nécessité de confronter les conclusions d’une seule étude aux avis d’autres experts ; ce qui n’a pas été le cas, les sites d’information concernés se contentant de reprendre l’info publiée par la BBC.

Pour lire les tweets de la chercheuse américaine, cliquez sur le lien suivant : Dear Entire World: #Viking ‘Allah’ textile actually doesn’t have Allah on it.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (1 commentaires)

  1. Ajeeb    

    Ouf. Quel soulagement.
    Merci à cette dame de clarifier les choses.
    Non mais ou va t-on autrement.

    1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE