Notre devoir à l’égard des Rohingyas, par shaykh Yasir Qadhi

Par Al-Kanz

Début octobre, shaykh Yasir Qadhi délivra un sermon crucial sur le génocide en cours qui frappe les Rohingyas.

rohingya envoye special
© Envoyé spécial

Mi-octobre plus de 749 000 Rohingyas, dont environ 340 000 enfants, réfugiés dans des camps au Bangladesh, survivaient dans des conditions terribles après avoir fui les tueries perpetrées par l’armée birmane et les extrémistes bouddhistes.

Un génocide en direct, sous nos yeux

Des femmes, des hommes, des enfants manquent de nourriture, n’ont accès ni à l’eau potable ni à des toilettes, souffrent de différentes maladies.

Outre les massacres qui se poursuivent en Birmanie, au Bangladesh, c’est principalement la famine qui menace ces centaines de milliers de musulmans, victimes d’un crime contre l’humanité.

Lire – Rohingyas : pourquoi il s’agit d’un crime contre l’humanité (Amnesty)

Le monde entier vit ce génocide en direct. Tous les jours, des témoignages, des vidéos, des reportages sont publiés dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Les Rohingyas meurent dans une indifférence coupable.

Le monde en général sait, le monde musulman en particulier sait. Malgré tout, la mobilisation est presque confidentielle.

Si de bonnes âmes s’évertuent qui à récolter des fonds, qui à sensibiliser dans les mosquées, qui à tenir des conférences, qui encore à informer à l’instar de l’infatigable Nay San Lwin, Rohingya réfugié en Europe, la majorité des musulmans en France et dans le monde ne brille pas par son implication contre ce nettoyage ethnique en règle.

Dans cette indifférence coupable, dont chacun aura à rendre compte devant Notre Seigneur, il demeure malgré tout des éveilleurs de conscience qui oeuvrent à rappeler aux musulmans leurs responsabilités. L’Américain shaykh Yasir Qadhi est de ceux-là.

Un sermon pour ouvrir les coeurs, éveiller les consciences

Dans une khutba (sermon) prononcée à la mosquée à l’occasion de la prière collective du vendredi, ce brillant prédicateur s’est évertué d’abord à dresser un tableau de la situation en rappelant qui sont les Rohingyas et dans quelles conditions ils vivent depuis des décennies, pour ensuite rappeler aux musulmans leurs devoirs à l’égard de leurs soeurs et de leurs frères de Birmanie.

Cette khutba, nécessaire et toute en nuances, gagnerait à être traduite en français – et du reste en d’autres langues –, puis mise à disposition sous format texte de sorte que les imams de France la reprennent à leur compte pour la délivrer au plus vite lors de la prière du vendredi. La voici.

Que chacun agisse, maintenant !

Vous qui lisez cet article, ne restez pas indifférents au sort des Rohingyas. Nous savons, nous pouvons agir, nous devons agir :

participons à la diffusion de cette khutba sur les réseaux sociaux, même si elle est (pour l’heure) en anglais.

« Parlons à notre famille, nos amis, du génocide en cours. »

– faisons chacun un travail d’information et de sensibilisation auprès de notre famille, nos amis, nos proches. Comment concrètement ? « Papa, Maman, savez-vous que des crimes contre l’humanité sont commis actuellement en Birmanie contre des musulmans, les Rohingyas ? Envoyé spécial, La Chaîne parlementaire ou encore Arte ont diffusé des reportages sur les massacres et la situation des réfugiés. Regardons ces reportage ensemble. »
Papa, maman, mais aussi nos soeurs, nos frères, nos amis proches et éloignés, nos collègues de travail, nos voisins.

demandons à l’imam de notre mosquée de faire un rappel a minima hebdomadaire, le vendredi, sur la situation des Rohingyas, qui tous les jours empire. Le rappel profite aux croyants, les invocations en sont les armes.

Bref, personne n’a le droit de se taire, de ne rien faire, d’être indifférent. Dans un avenir qui nous concerne tous, les enfants brûlés, les femmes enceintes éventrées, les hommes décapités demanderont des comptes à Allah sur ce que chacun de nous a fait ou non. Qui veut être de celles et ceux qui n’auront rien fait ? Une fois encore, agissons, d’abord et avant tout pour eux.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE