- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Trouver une femme halal

Après le succès fulgurant de Meetic, les sites de rencontre (et accessoirement de débauche) se sont multipliés. On en trouve aujourd’hui à toutes les sauces. Et même à la sauce maghrébine. Or comme on le sait, la quasi-totalité des Maghrébins sont musulmans.

Comme on n’attrape pas des mouches avec du vinaigre, le site Mektoube a eu l’idée de proposer aux célibataires qui cherchent une Maghrébine de mettre en ligne l’annonce commerciale suivante :

femme halal mektoube

Entre nous, sans mauvais esprit, une “femme halal” (sic) ne se trouve pas sur des sites de drague, où l’on vient pour séduire, comme on dit quand on est beur chic, bon genre, c’est-à-dire choper. Tout comme un “homme halal” d’ailleurs.

Certes, on trouvera bientôt de la charcuterie Sabrina, des saucisses Sabrina, du jambon Sabrina, avec la gamme halal de Carrefour [1] commercialisée à la fin du mois d’août.

Pour autant, parler de “femme halal” est particulièrement dégradant, même si la formule renvoie à une réalité bien connue chez les débauchés ascendant musulman, comme un article du Bondy Blog le rappelait en 2008 :

« Avec toi, je ne couche pas, c’est ainsi que je te suis fidèle. Par contre, je couche avec d’autres filles, c’est purement sexuel. »

Explications :

« Pour les Tartuffe des temps modernes, avoir une copine « halal » ne signifie pas ne pas succomber au péché de chair, bien au contraire. Cela signifie seulement préserver sa future femme en s’abstenant d’entretenir des relations sexuelles avec elle, mais en s’autorisant des rapports avec d’autres filles. »

“T’es ma halal” [2], Bondy Blog

Une copine “halal”, comble du dandysme, de l’élégance et du romantisme wesh wesh tavu.

Une définition de la femme halal nous a été donnée sur Twitter. A vous de juger :

femme halal mektoube