- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

De Sébiane à El Saada, du porc halal selon Jouvin

En septembre dernier, un reportage de la chaîne belge, la RTBF, diffusait un reportage sur le marché du halal ou plutôt du faux halal.

Selon le journaliste Bruno Clément, des analyses effectuées par le laboratoire belge Progenus ont permis de révéler que sur une quinzaine de produits de marque différentes achetés au hasard dans le commerce, plus dix pitas achetées dans des snacks, sept produits contenaient des légères traces de porc et deux autres du porc. Toujours selon ce reportage, ces deux marques sont Tahira et Sébiane.

Lire – Du porc dans les produits halal Sébiane et Tahira ? [1]

De Sébiane à El Saada, du porc halal selon JouvinDe Sébiane à El Saada, du porc halal selon Jouvin

De Sébiane à El Saada, du porc halal selon JouvinDe Sébiane à El Saada, du porc halal selon Jouvin

La marque Sébiane appartient à Salaisons Jouvin Frères, une société spécialisée dans le porc tout comme El Saada, qui selon des analyses effectuées par le laboratoire Eurofins contiennent… du porc. C’est ce que rapporte, une semaine après les révélations sur la présence de porc dans les saucisses Herta halal [2], le site Débat Halal [3].

De Sébiane à Saada, du porc halal selon Jouvin [4]
Source : Débat-Halal [3]

Deuxième cas en six mois pour la société Salaisons Jouvin Frères. Le 23 septembre 2010, son patron, Dominique Jouvin, nous envoyait un droit de réponse [5] et avançait les mêmes argument que Chérif Kriouche de la SFCVH-mosquée Paris : après les révélations, des analyses ont été réalisées et ont prouvé qu’il n’y a pas de porc. Des analyses diligentées par leurs soins sur les échantillons de leur choix. La société espagnole qui produit les bonbons Fini, dans laquelle Eurofins a trouvé du porc, fit de même l’an dernier (voir La gélatine de porc dans les bonbons halal, c’est la marque Fini [6]).

Fatwa : Nestlé considère-t-il que le porc peut être halal ?

M. Jouvin peut dormir sur ses deux oreilles. Ni le CFCM, ni l’UOIF, ni les trois grandes mosquées (Lyon, Paris, Evry) ne devraient s’émouvoir publiquement de cette nouvelle affaire. Pas même un communiqué frileux prudent dans lequel elles demanderaient que toute la lumière soit faite sur les informations qui circulent, le genre de communiqué langue de bois qui n’engage à rien, mais qui permet toutefois de faire bonne mesure. Même ça, c’est totalement improbable. Il y aurait néanmoins quelques inquiétudes à avoir du côté des consommateurs…

Dernier point : l’absence de contrôleurs indépendants sur les sites d’abattage et de fabrication permettent tous les excès. Dans le cas de la présence du porc dans des produits halal, il est aisé de confondre les contrevenants. En revanche, lorsqu’il s’agit de produit à base de volaille, de bœuf, de mouton, de veau, etc., il n’est pas possible de recourir aux analyses. Pourtant, la fraude est aujourd’hui massive. Le silence des autorités musulmanes, la passivité des consommateurs et la difficulté à confondre a posteriori les margoulins favorisent cette fraude généralisée.

SDPM – Salaisons Jouvin Frères : 03 44 55 52 00