- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Islam : en plein naufrage, Jean-François écope

En décembre 2003, l’ex-ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy se rendait en Égypte, dirigé à l’époque par son ami dictateur Hosni Moubarak. Quelques semaines avant l’adoption de la loi contre le voile de mars 2004, l’actuel président y rencontra feu Mohamed Sayed Tantawi, alors à la tête de l’université d’Al-Azhar et à la solde de Moubarak ; si bien qu’il était surnommé « Sayed OK », « Monsieur OK ». Son objectif ? en fervent défenseur de l’islam politique à la française, Nicolas Sarkozy y commanda une fatwa (avis religieux) que le dignitaire lui délivra aussitôt, suscitant consternation et colère, d’abord chez les savants d’Al-Azhar qui ne furent évidemment pas consultés. On ne se demandera évidemment pas pourquoi.

Sept ans plus tard, l’ennemi intime de Nicolas Sarkozy, Jean-François Copé, instigateur du débat contre l’islam, copie le maître. Moins habile que ce dernier et complètement à la ramasse s’agissant de l’islam, le président de l’UMP tente péniblement de ne pas perdre la face. Mouché par des responsables de la mosquée de Paris, qui finalement a décidé ne pas participer à cette mascarade, lâché par le très sarkoziste CFCM, le maire de banlieue gratte les fonds de tiroirs. Le débat contre l’islam va mal. Pour le sauver, dernière trouvaille en date : l’islam des Zarabes, ces musulmans de l’île de la Réunion.

Récupérée de la croquignolesque et morte-née Union des Français musulmans [1], Samia Badat, elle-même zarabe et secrétaire nationale à l’UMP, a en effet organisé ce matin une réunion entre Jean-François Copé, le président du CRCM (conseil régional du culte musulman) de la Réunion et le président de l’AMR (association des musulmans de la Réunion). « Des échanges francs et constructifs qui ont permis d’enrichir le débat et de parler de notre modèle de vivre ensemble », écrit-elle sur son mur Facebook. On la croirait presque…

A l’issue de cet entretien, Abdoullah MOLLAN, qui a été vraiment très constructif, a affirmé à JF COPE que le CRCM serait représenté. Cette personne sera désignée très prochainement. Pour le reste, c’était un RDV privé de consultation, donc… pas de compte-rendu officiel. Ce que je peux en dire , puisque j’étais présente à ce RDV que j’ai proposé à M.COPE, c’est qu’il a été question d’éléments très concrets sur la manière dont notre Islam réunionnais a été construit (lieux de culte, médersas, institut de formation) et que JFC a été très intéressé par toutes les « formules » mises en place à La Réunion.

Source : Samia Badat, Facebook

Qui connaît l’île de la Réunion pouffera. Formidable creuset multiculturel, ce département d’outre-mer est aux antipodes de ce que Jean-François Copé vise, puisqu’il est la preuve concrète que l’islam orthodoxe peut se vivre paisiblement en République française. Les barbus et femmes voilées abhorrées par le patron de l’UMP y vivent en bonne intelligence avec leurs concitoyens. En bonne intelligence ! un cauchemar pour Jean-François. On s’étonnera d’ailleurs que M. Mollan ait choisi d’écorner durablement tant son image que celle du CRCM de la Réunion. Il est des petits calculs qui surprendront toujours.

La manipulation est grossière. Plutôt que de contribuer à l’instrumentalisation des musulmans de la Réunion, Samia Badat devrait réfléchir à deux fois avant de jeter en pâture ces concitoyens, qui, soyons-en sûrs, devraient s’agacer de cette nouvelle sortie démagogique du politique métropolitain. Et plus prosaïquement, pour sa carrière politique, éviter d’embarquer sur un navire en plein naufrage.