- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Tombes musulmanes profanées à Carcassonne : le français malmené

Carcassonne a de quoi avoir honte. Vingt-neuf tombes ont été profanées, a-t-on appris ce dimanche. Vingt-neuf tombes du carré militaire du cimetière Saint-Michel. Vingt-neuf tombes avec rien que des cadavres de musulmans à l’intérieur.

« Morts pour la France », mais enterrés en France ; ce qui pose problème à certains. Ces tombes ont été recouvertes par des inscriptions racistes et nazies.

Scandale ô combien insupportable, la langue française a été malmenée. Voici, par exemple, ce que l’on pouvait lire sur une tombe :

« A mort aux juifs, A mort aux musulmans, la France aux français ».

Où l’on apprend que pour nos nazillons présumés, juif ou musulman, c’est kif kif bourricot. Que les juifs islamophobes qui jettent régulièrement les musulmans en pâture se décident à changer de stratégie, car ils sont les prochains sur la liste des fachos. Où l’on constate surtout que ce ne sont pas des prix Nobel qui ont laissé ces inscriptions. C’est honteux de commettre de telles fautes de français.

On casse les pieds aux vivants, pourquoi ne pas souiller la mémoire des morts ? L’islamophobie, qui est une plaie non seulement pour les musulmans, mais aussi pour la France, n’est pas près de disparaître. Encouragée par un discours politico-médiatique, l’islamophobie est un instrument bien trop précieux pour ceux-là mêmes qui ont plongé les Français dans le désarroi, la précarité et la peur du lendemain. De fait, il est impérieux de la combattre. Soutenons le collectif contre l’islamophobie (CCIF) en France. Adhérons en masse. Plus le CCIF aura d’adhérents, plus les islamophobes souffriront de le voir devenir incontournable et plus l’islamophobie coûtera cher. Si aujourd’hui des politiques osent se lâcher sans vergogne contre les musulmans, c’est parce qu’ils savent qu’ils ne craignent pas grand-chose. Avec un CCIF fort, leur haine du musulman ne disparaîtra pas, mais ne s’exprimera plus autant.

Bougeons-nous, adhérons (cliquez sur l’image pour accéder au site du CCIF et pour y adhérer).

adhésions CCIF [1]

Samy Debah, président du CIF : « On attend les premiers morts en France »

CCIF – Collectif contre l’Islamophobie en France
Service juridique : 06 21 29 68 80
Service Relations Publiques : 09 54 80 25 93 / 06 32 26 10 51
Email : [email protected]
http://islamophobie.net [2]