- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Neuf mois plus tard, Socopa toujours blacklisté par Casino, pas – encore – par Quick

Rappelons rapidement les faits. Après un audit des sites de production prétendument halal de la société Socopa, qui appartient à Bigard numéro français de la viande, le groupe Casino décide de suspendre son approvisionnement. Socopa ne satisferait pas au cahier des charges halal du géant stéphanois. Malgré le risque de déréférencement, Socopa ne se plie pas aux exigences de Casino, qui décide alors de retirer tous les produits de son fournisseur de ses magasins. La sanction, lourde, est tombée.

Socopa ne s’attendait pas à cela. Consternation dans le groupe, qui, à l’instar de Nestlé et de sa filiale Herta lors de l’affaire des saucisses knackis prétendument halal contrôlés positif à la présence de porc, va connaître des semaines de tourmente. Herta ne s’est à ce jour toujours pas remis de ce que l’on appelle désormais “l’affaire Herta”. On a dû juger dans les hautes sphères du numéro mondial de l’agro-alimentaire qu’il était préférable de tuer sa marque auprès des consommateurs musulmans plutôt que de donner des explications, que l’on attend toujours, sur le rapport d’analyses du laboratoire Eurofins, rapport authentifié dans la presse par un responsable de ce laboratoire et, précision importante, jamais remis en cause par Herta, qui a préféré détourner l’attention des consommateurs et de la presse sur un second rapport d’analyses, qui pose beaucoup de questions (voir Herta halal au porc : Nestlé n’a pas tout dit [1]).

Chez Socopa, les tentatives très maladroites du groupe n’ont pas été fructueuses (voir Halalgate : Socopa mouille sévèrement la mosquée d’Evry [2]). Pour le halal, Casino se fournit depuis chez Elivia, concurrent direct de Socopa. On imagine le manque à gagner… A l’heure des bilans comptables, Socopa, comme Herta, doivent faire grise mine. D’autant que neuf mois plus tard Socopa est toujours blacklisté par le groupe Casino. Et que des milliers de musulmans continuent de manger dans des restaurants Quick dits “halal” des steaks de chez Socopa, ces mêmes steacks dont Casino ne veut plus depuis avril dernier. Casino sait que ces steaks ne sont pas halal et renonce à les vendre et donc à gagner de l’argent, Quick affirme que ces steaks sont halal, mais continue son business tranquillement. Même si… embarrassé, Quick sort de son chapeau un agrément qui n’existe pas [3].