- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Après l’interdiction de l’abattage rituel, l’interdiction de la circoncision

Twitter est le lieu par excellence des bons mots et des commentaires décalés sur l’actualité. Notamment l’actualité politique. Depuis hier soir, la France sait que le premier sujet de préoccupation des Français, c’est le halal [1].

De fait, sur Twitter, on discute halal. Et qui dit « halal » dit « abattage rituel » et donc « couic » et donc mutatis mutandis « circoncision ».

Circoncision sur Twitter

Circoncision sur Twitter

Circoncision sur Twitter

Il n’est là que railleries d’internautes qui prennent un malin plaisir à moquer la droite. Pour autant, la question est prise très au sérieux par des rabbins européens qui ont jugé bon de se rendre début janvier en Israël pour tirer la sonnette d’alarme. Selon ces derniers, l’interdiction de la circoncision surviendra après l’interdiction de l’abattage rituel, comme le rapportait le Jerusalem Post.

Jerusalem Post  : interdiction de la circoncision

Dans cet article du Jerusalem Post, on apprend par ailleurs que si l’abattage rituel casher est menacé par des députés euorpéens, c’est 1) parce qu’il y a un fond antisémite (dixit Riccardo Di Segni, rabbin de Rome), 2) que la présence grandissante des musulmans en Europe menace la shechita (abattage rituel), 3) que les lois anti-musulmanes sont aussi antisémites, car les musulmans sont des sémites (dixit Moshe Friedman, représentant de l’European Rabbinical Council). A contrario, un rabbin néerlandais, Binyamin Jacobs, ne voit rien d’antisémite dans l’interdiction de l’abattage rituel.

Pour lire l’article dans son intégralité, cliquez sur le lien suivant : ‘Circumcision will be targeted after Shechita’ [2]