- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Belgique : un attentat contre une mosquée tue un fidèle

Il n’est plus un jour où l’on ne craint le pire : que l’islamophobie galopante, grandement favorisée en France ces derniers par la droite et l’extrême droite, ne fasse des morts. Le 1er juillet 2009, Marwa Sherbini était poignardée en plein tribunal. Son tort : être musulmane. En 2008, Nouredine Rachedi se fait tabasser par deux individus [1], parce que musulmans. Les auteurs présumés ont été relaxés le mois dernier. Nouredine Rachedi a fait appel.

En France, les profanations de mosquées succèdent aux profanations de mosquées. La dernière en date a eu lieu fin février à Escaudain dans le nord de la France. Malgré la multiplication de ces actes xénophobes, malgré l’escalade inquiétante constatée depuis des années, les autorités françaises demeurent indifférente. Pire, dans leurs courses aux électeurs, UMP et FN continuent de stigmatiser avec force les musulmans.

Il n’est plus un jour où l’on ne craint le pire ; le pire qui a eu lieu en Belgique, selon le site de la Libre Belgique qui vient tout juste de publier l’information : un incendie d’origine criminelle a contre une mosquée gérée à Anderlecht a causé la mort d’un homme de 46 ans, intoxiqué par la fumée. Des cocktails Molotov ont été trouvés à proximité. Un homme a été arrêté.

Pour l’heure, rien ne dit que cet attentat soit de nature islamophobe. Si l’on doit se garder de tirer des conclusions hâtives, on ne peut s’empêcher de craindre que demain ce type d’actes se multiplient pour des raisons purement islamophobes. Comme le disait, lors d’une intervention publique, le président du CCIF (collectif contre islamophobie en France [2]), en France, on attend les premiers morts.