- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Rohingyas : Reghalal appartient à LDC, soutien de Pékin Express en Birmanie

reghalal pekin express

L’image ci-dessus est un rapide montage comportant deux pages Web. La première est celle de la marque Traditions d’Asie, sponsor officiel de Pékin Express. La seconde est celle de Reghalal, marque prétendument halal qui s’apprête à inonder les rayons halal de la grande distribution pour le mois de ramadan.

LDC soutient M6 et Pékin Express

Ces deux marques appartient au groupe LDC (Lambert Dodard Chancereul) qui directement concerné donc par l’affaire Pékin Express. Il suffit de se rendre sur les sites respectifs de ces marques pour le constater : traditionsdasie.com [1] et reghalal.com [2].

Malgré tout, LDC a choisi lui aussi de faire profil bas. Pire, en accord avec M6 et les autres partenaires, LDC a accepté que ses publicités ne soient diffusées qu’à partir de l’épisode où les aventuriers ne seront plus en Birmanie, espérant évidemment que les internautes se lassent où à leur tour oublient l’infamie de cette dernière saison, tournée en plein génocide.

Comme écrit la semaine dernière, d’une part LDC (Reghalal) s’intéresse en France à l’argent des musulmans, d’autre part elle finance avec son argent une émission tournée pendant un génocide contre des musulmans en Birmanie.

Lire – Pékin Express, Reghalal et la certification de la mosquée d’Evry “pas sérieuse” [3]

Après Pékin Express, LDC attend vivement ramadan et l’argent des musulmans

Comme chaque année trois semaines avant le mois de ramadan, Reghalal fera sa pub dans les journaux gratuits, dans la rue, à la télévision (sur M6 ?) ou encore dans le métro, pour accaparer l’argent des musulmans de France.

reghalal publicite

Lire – Reghalal prépare ramadan sur M6 et Beur FM [4]

Publicité dans le gratuit Métro à l’occasion du mois de ramadan.

reghalal

Publicité dans une rue de Paris pendant le mois de ramadan.

reghalal

Si LDC-Reghalal dépense tant d’argent à l’occasion du mois de ramadan, c’est bien évidemment parce que le porte-monnaie des musulmans lui est très cher. En revanche, les musulmans de Birmanie…

Silence sur l’affaire Pékin Express et l’épuration ethnique des Rohingya

Pendant que Reghalal tentera de s’attirer les faveurs des musulmans de France, les musulmans de Birmanie et d’autres minorités non musulmanes continueront de mourir. Vendredi dernier, le très respecté New York Times racontait l’histoire d’un bébé qui est mort parce que né musulman il ne pouvait être amené dans un hôpital. Un bébé musulman meurt en Birmanie.

Lire – En Birmanie, des enfants rohingya risquent de mourir de faim [5]

Des régions entières sont interdites à Médecins sans Frontières et bien d’autres organisations humanitaires. Après avoir expulsé en mars dernier ces ONG, l’Etat birman a accepté qu’elles reviennent dans le pays, mais à une condition : interdiction absolue de se rendre là où se trouve la minorité musulmane rohingya. Pas de soins pour eux. Il faut qu’ils meurent, comme l’enfant de l’image suivante peut-être mort aujourd’hui, car insuffisamment nourri, faute de vivres.

Mais quel musulman de France pourra-t-il donc continuer à acheter du Reghalal, dont le halal est du reste sujet à discussion ?


Mobilisation générale sur Twitter dès maintenant : Pékin Express : kit de mobilisation pour la tweetstorm de ce soir [22].