- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Certificat halal périmé : tour de magie ou tour de passe-passe chez Auchan ?

auchan charal certificat scfvh

Halalgate [1]. La photo ci-dessus a été prise lundi dernier dans un magasin Auchan.

Un certificat datant de 2010

Le certificat figure au-dessus du rayon (mal nommé) “halal”. Non seulement, ce certificat n’est qu’un bout de papier sans valeur, mais pire encore sa date de validité est dépassée : la période couverte allait du 17 novembre 2010 au 17 novembre 2012. Le 12 mai 2014, il figurait donc toujours chez Auchan. Trois ans et demi après son édition.

Concrètement, ce certificat n’a donc strictement aucune valeur pour le consommateur, mais c’est un bon moyen notamment pour l’enseigne de grande distribution d’enfumer sa clientèle et de botter en touche. Auchan appose le certificat pour dire à ses clients que son fournisseur lui garantit que c’est bien halal et, partant, écoule le maximum de produits certifiés halal, sans se soucier de la réalité du halal.

Cela fonctionne assez bien, car les consommateurs musulmans font preuve de légèreté. Bien qu’attachés au halal, ils attendent que d’autres agissent à leur place, alors qu’ils ont le pouvoir de changer la face du marché du halal.

Un certificat remplacé… le lendemain

Cela fonctionne donc assez bien, sauf lorsque Auchan (ou d’autres enseignes de la grande distribution qui agissent pareillement) manque de vigilance. Le certificat périme alors sans que nul ne le remarque.

Dans le cas présent, il a fallu attendre l’intervention de @epris2justice [2], cette photo et un mot à Auchan pour que… la tartuferie reprenne de plus belle.

On constate en effet sur l’image ci-dessous, toujours prise par @epris2justice chez Auchan, que le certificat a été remplacé par un autre certificat dès le lendemain.

certificat scfvh charal auchan

Trois remarques :

Cette boulette d’Auchan permet de mettre le doigt sur la gigantesque farce de la certification halal, notamment dans la grande distribution :

D’autres questions se posent, mais restons-on là.