- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

La LDJ, milice raciste, s’entraîne-t-elle toujours dans un lieu protégé par la police ?

ligue de defense juive complement enquete

LDJgate [1]. Lundi 20 septembre 2004, “Compléments d’enquête”, émission de feu Benoît Duquesne, était consacrée à l’antisémitisme en France.

Une séquence du reportage porte sur les nervis suprémacistes de la ligue de défense juive, milice violente qui a non seulement prémédité et provoqué les heurts en marge de la manifestation pro-palestinienne de la semaine dernière à Paris, mais encore manipulé médias et politiques, dont le Premier ministre, Manuel Valls, et la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Lire – LDJGate : “on instrumentalise et on se fait passer pour les victimes comme avec la synagogue” [2]

La milice fut présentée sur France 2 comme un service de protection officieux de la communauté juive de France. Pas un mot sur son interdiction en Israël et aux Etats-Unis ni sur ses expéditions punitives et ses ratonnades. Malgré tout, une information intéressante retint déjà l’époque l’attention. Reproduisons le commentaire en voix off.

« Il y a aussi des services de protection beaucoup moins officiels. Le rendez-vous est digne d’un film d’espionnage. A deux pas des Champs-Élysées, nous retrouvons David, militant de la Ligue de défense juive. Il nous demande de ne pas révéler l’adresse plutôt étonnante où il nous conduit, un bâtiment très officiel protégé par la police française. Au sous-sol une quarantaine de personnes suivent un entraînement un peu spécial. Le krav maga une technique de combat utilisée par l’armée israélienne. »

Les nervis fascisants de la ligue de défense juive s’entraînaient donc dans un bâtiment protégé par la police française. Les mauvaises langues feront certainement le rapprochement avec le comportement particulièrement étrange des forces de l’ordre lors des échauffourées entre ces extrémistes et des militants pro-Palestiniens en marge de la manifestation de ce week-end.

Lire –
Bonbonne de gaz, lacrymo, barres de fer, la ligue de défense juive couverte par la police

LDJgate, affaire d’Etat : un policier aux miliciens de la LDJ, “Restez derrière les gars” [3]

Question : est-ce que la milice communautariste continue, dix ans après ce reportage, de préparer ses ratonnades et ses expéditions punitives sous la protection de la police ?

Les curieux peuvent regarder, sur la plateforme vidéo Dailymotion, le passage de l’émission que nous citons dans cet article : Milice raciste – la LDJ dans Complément d’enquête [4].