- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Easi Up : comment une campagne de financement participatif profite grandement aux étudiants

KEDGEBS

Crowdfunding [1]. En octobre dernier, une campagne de financement participatif invitait les internautes à soutenir Sabrina T., étudiante admise en école de commerce, afin de lui permettre de couvrir les frais élevés de cette fin de cursus.

Lire – Ensemble, offrons à Sabrina la possibilité d’étudier dans une prestigieuse école de commerce [2]

Après quatre campagnes sur la plateforme de Easi Up [3] – partenaire exclusif d’Al-Kanz – dédiées à des étudiants, donc des jeunes hommes, la campagne pour le financement de l’école de Sabrina T. fut la première consacrée à une étudiante, donc une jeune femme.

La bonne nouvelle, c’est que 132 personnes ont décidé de soutenir cette cinquième campagne pour une bourse d’études et ainsi permis de récolter les 10 000 euros nécessaires. Merci à eux.

Témoignage de Sabrina

En juin 2014, suite à mon admission dans la KEDGE Business School, la question du financement des frais de scolarité s’est immédiatement posée. Après de longues recherches, j’ai trouvé la société 570 easi [4] qui a accueilli favorablement mon projet pour un financement sur sa plateforme de crowdfunding Easi Up.

Comment j’ai boosté ma campagne

Au tout début, lorsque je voyais la jauge à 0 %, je me demandais s’il était réellement possible d’atteindre l’objectif de la collecte. Mais l’ultime secret – on s’en rend compte à chaque instant de la campagne — est de faire confiance à Dieu le Très-Haut. Je me disais que tous les autres projets avaient été financés avec succès, alors pourquoi pas le mien ?

Consciente de l’enjeu, j’ai lancé un plan d’action de communication.

La campagne lancée, tout s’est enchaîné très vite. La jauge est dès les premiers jours très vite montée, pour ralentir ensuite après quelques semaines. Consciente de l’enjeu, j’ai lancé un plan d’action de communication en ciblant le plus grand nombre de page Facebook, de blogs, de personnes influentes ou de sites communautaires : ma campagne a alors trouvé un second souffle.

Une équipe de sœurs très actives sur les réseaux sociaux m’a fortement soutenu, tout comme l’article sur Al-Kanz qui a littéralement propulsé ma campagne [2], au point où le montant est passé de 2 000 euros à 5 000 euros en l’espace de 72 heures !

Au-delà de la campagne, des surprises, des rencontres

Je dois dire que je ne m’attendais pas, au-delà des contributions purement financières, à vivre une expérience humaine aussi riche.

“J’ai tenu à remercier personnellement chaque contributeur.”

Dès le début de ma campagne, j’ai tenu à remercier personnellement chaque contributeur pour son aide et sa générosité. Peu importe que la contribution, que le contributeur ai versé 5 ou de 1 000 euros.

J’ai alors eu en retour une immense vague de soutiens dans lesquels j’ai trouvé le réconfort et le courage dont j’avais tant besoin, car une campagne, c’est aussi beaucoup de stress et d’anxiété. Cette solidarité dont on parle dans la communauté est donc une réalité. Je l’ai vécue et la vis encore jusqu’aujourd’hui !

Depuis lors, j’entretiens une correspondance avec plusieurs personnes dans un cadre amical, voire professionnel. Je pense notamment à une personne âgée qui vit dans un département d’outre-mer. Elle m’apporte beaucoup dans nos échanges. J’ai aussi reçu des offres d’emploi que je n’ai malheureusement pas pu accepter du fait de mes études… et même parfois des demandes en mariage ! :).

Une expérience humaine riche

J’ai eu en outre la chance d’échanger des mails avec le professeur Rachid Haddach qui m’a fait l’honneur de publier mon projet sur sa page Facebook [5] et son compte Twitter. Cette campagne m’a permis par ailleurs de consolider mon réseau professionnel : mon profil Linkedin [6] par exemple est passé du mode débutant à expert très rapidement.

Humainement, mon expérience Easi Up a donc été extrêmement riche. Elle m’a apporté des amis, un réseau, des conseils importants et un petit peu de stress… La campagne a pris un peu de temps, ce qui n’est pas plus mal. Je me dis en effet qu’après tout si ma campagne avait été financée trop vite – ce que je souhaitais au départ –, je n’aurais sûrement pas vécu toutes ces belles choses ni tissé ce fort lien avec toutes ces personnes.

Barakallahu fikum (que la bénédiction de Dieu soit sur vous) l’équipe Easi Up d’avoir mis à notre disposition ce moyen qui renforce notre solidarité et à Al Kanz de créer cette cohésion entre musulmans, mais aussi de l’intérêt que vous portez à mon projet.

Ma réussite sera votre réussite in cha’a-llah

Sabrina T.