- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Boucherie halal : plus d’une tonne de produits et de viandes avariés découverts à Agde

boucherie halal viande avariée

Mardi 18 décembre, la préfecture de police du département de l’Hérault (34) a publié sur son compte Twitter des photos prises dans une boucherie halal de la ville d’Agde.

De la viande avariée à même le sol

Les images sont peu ragoûtantes. Le contrôle inopiné effectué le jour-même par trois fonctionnaires de police et un agent de la DDPP (direction départementale de la protection des populations) a pu mettre au jour plus d’une tonne de produits avariés.

L’établissement, à la fois boucherie halal et épicerie orientale, stockait dans ses frigos et son arrière-boutique des merguez moisis, poulets avariés, viandes d’agneau et de boeuf totalement impropres à la consommation. Dont certaines à même le sol, dans des conditions infectes.

boucherie halal viande avariée

A cela s’ajoutent, précise Le Parisien [1], “de nombreux produits dont la date de péremption était dépassée : boissons sucrées, produits secs, conserves…”

boucherie halal viande avariée

Le contrôle a pu être déclenché grâce à un client de cette boucherie, située dans la zone industrielle dites “des Sept Fonts”, qui a alerté les autorités, évitant ainsi un drame. L’établissement, qui ne devrait plus ouvrir ses portes, aurait pu en effet faire la une des journaux non pas suite à ce contrôle administratif, mais après la mort d’un enfant, d’une femme enceinte, d’un malade immuno-déprimée, d’un client âgé, soit autant de personnes à risques face à la terrible bactérie Escherichia coli qui, on le sait, raffole de ce type d’environnement.

boucherie halal viande avariée
Poulets moisis estampillés “Mosquée de Paris”

Voilà pourquoi il est urgent d’en finir avec le laxisme ambiant des consommateurs qui se contentent de « faire confiance » à leur boucher musulman. Le marché de la viande halal est totalement vérolé.

Contrôler tous les restaurants et boucheries halal

Il faut appliquer à toutes les boucheries et tous les restaurants halal sans exception le type de contrôles effectués par les organismes de certification Achahada et AVS (A votre service) : non seulement toutes les viandes commercialisées dans ces établissements sont tracées depuis l’abattoir, mais encore jusqu’à trois contrôles inopinés sont réalisés tous les jours par un employé de l’organisme. Tricher est impossible, tant sur le caractère halal que sur la qualité sanitaire des viandes.

Chaque établissement est contrôlé jusqu’à trois fois par jour, à l’improviste.

Avec la visite, d’une à trois fois par jour et sans prévenir, d’un contrôleur indépendant, le boucher ou le restaurateur partenaire d’Achahada ou AVS offre une garantie à ses clients : “vous pouvez venir manger en toute sécurité dans mon établissement. Pas de viande non halal et avariée dans votre assiette ou votre panier.”

Les musulmans doivent se prendre en charge et répliquer ce modèle qui fonctionne sans attendre qu’AVS ou Achahada déploient des équipes dans toute la France.

Mais combien sont-ils à accepter d’agir en ce sens, tant il est aisé de détourner le regard… jusqu’au prochain scandale médiatique ? Alors, on dira son indignation sur les réseaux sociaux : “on ne peut plus faire confiance à personne”, “on ne peut plus rien manger”, “je vais devenir végétarien”, “je dis ‘bismiLlah’ [au nom de Dieu, NdlR] et je mange”, etc. En bref, du bruit et encore du bruit, pour le plus grand plaisir des fraudeurs qui rient de ces consommateurs qu’ils escroquent dans l’impunité la plus totale.