McDonald’s interdit aux musulmans pendant ramadan

Par Al-Kanz

« Vos photos » est une nouvelle rubrique. Nous l’inaugurons avec une photographie prise au Maroc, pendant le mois de ramadan.

Vous, lectrices et lecteurs d’Al-Kanz, nous envoyez ponctuellement des photographies prises par vos soins et en lien, direct ou indirect, avec notre ligne éditoriale.

Plutôt que de les garder au fin fond de notre disque dur, nous avons décidé d’inaugurer une nouvelle rubrique, intitulée « Vos photos ».

Nous y posterons les photos que nous recevons de votre part et qui n’appellent pas un traitement particulier ni une longue analyse.

Pour cette première, nous vous proposons une photographie que nous a envoyée Salah Eddine, lecteur d’Al-Kanz et directeur général d’Alislacom, agence de communication.

Cette photo a été prise pendant le mois de ramadan, au Maroc. On y voit une affiche sur laquelle est inscrit ce qui suit :

Avis à nos clients. Pendant les journées du ramadan, seuls les enfants et les adultes non musulmans peuvent être servis sur place (sur présentation du justificatif). Les commandes à emporter sont servies uniquement au McDrive.

McDonald's interdit aux musulmans pendant ramadan

Pour comprendre, il faut revenir au Code pénal en vigueur au Maroc et se souvenir que nous sommes dans un pays musulman :

« Celui qui, notoirement connu pour son appartenance à la religion musulmane, rompt ostensiblement le jeûne dans un lieu public pendant le temps du ramadan, sans motif admis par cette religion, est puni de l’emprisonnement d’un à six mois et d’une amende de deux cents dirhams“

Article 222, Code pénal marocain
via ministère des Habous et des Affaires islamiques, Maroc

Un détail aura sûrement attiré votre attention : entre parenthèses, on peut lire « sur présentation du justificatif ». Mais comment prouver que l’on est non musulman ?



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (21 commentaires)

  1. mhamed    

    salam comme tu dis el -kanz comment prouver ou non qu on est musulman avec cette phrase( sur présentation du justificatif) mais cela ne me choque pas le fait de ne pas servir un musulman pendant le ramadan

    1
  2. Fabien    

    Ils ne pourraient pas tout simplement fermer en journée ? Les profits avant tout… C’est d’un ridicule ! Comme dit mhamed, comment prouver ?

    2
  3. Yuxx    

    Ben ils prouvent par leurs visages, les visages des étranger ne ressemblent pas à ceux des marocains, les justificatifs, une CID avec son visage étranger :) sinon, je me rejoins à Fabien, pourquoi ils ne feraient pas comme les cafés au Maroc, ils ferments la journée, et ouvrent la après le coucher du soleil !

    3
  4. Oummsheyma    

    As salam ‘aleykoum,

    Un visage non-marocain au Maroc, ou même non arabe, n’est pas forcément non-musulman! Encore ces mêmes clichés!

    4
  5. Yuxx    

    a ben ouais, désolé, j’ai oublié :) moi je suis penché vers interdit aux marocains (hormis religion) :)

    5
  6. faridou    

    salam alikoum,

    moi par contre ça me choque énormément ! y a des flics pour contrôler le respect de cette loi ? il se planque derrière le buisson et attend qu’une voiture passe, et hop, contrôle, présentez moi vos papiers et votre religion svp ! n’importe quoi
    en plus faut prouver qu’on est dispensé de jeune, c’est du délire franchement, maintenant on formalise administrativement la bonne pratique religieuse…
    doit-on prouver qu’on fait bien la salat pour pouvoir acheter halal dans une boucherie ?
    doit-on prouver qu’on a bien fait sa zakat pour ne pas être imposé à la finde l’année ?

    c’est de l’hypocrisie total ! je pense que le Maroc a bien d’autre tâche morale plus importe à régler, suivez mon regard….

    6
  7. Justine    

    Assalâmou alaykoum wa rahmatoullâhi ta’alâ wa barakâtouhou,

    Et pourquoi les enfants et les non-musulmans seraient-ils les seuls à pouvor être servis?

    La femme enceinte jusqu’aux yeux, pas besoin de justificatif… c’est clair.
    Mais pour les autres : celles qui ont leur menstrues, les malades, et les voyageurs ?

    Cette loi a une visée noble, mais elle est inadaptée, car en outre, elle contrevient à des principes islamiques avérés:
    – La liberté et la responsabilité individuelles.
    – La bonne intention des croyants.
    – Trouver 70 excuses aux croyants.

    Wa Allâhou ‘alam.

    7
  8. alourtilani    

    Salam,

    @ Justine

    Il faut aussi rappeler qu’en général dans les pays arabo-musulmans, les personnes qui ne jeunent pas et qui ont une excuse valable (ex : les menstrues), ne mangent pas pour autant au vu et au su de tous, bien au contraire ils mangent « discrètement ». Après, on peut trouver ça ridicule ou pas mais culturellement c’est comme ça.

    Personnellement si je ne jeûn pas un jour pour X raisons valables pendant le mois de ramadan, je ne vais pas me pavaner dans mon propre salon en train de manger devant ma famille, alors aller au MacDo du coin…

    8
  9. Justine    

    Salâm,

    J’agis de même, mais le monde est composé de différentes personnes avec leurs spécificités… alors, c’est une question de respect.
    Pas de contrainte en matière de religion, n’est-ce pas?
    Trouvez une justification coranique pour cette loi, et je m’incline.

    9
  10. alourtilani    

    Il ne faut pas tout mélanger, je ne veux pas donner de justification islamique à la loi Marocaine, et je n’ai pas les compétences pour cela.

    Par contre vous parlez de respect… C’est idem, ne pas manger en public dans un pays ou la grande majorité de la population jeûn, c’est une question de respect aussi.

    Quant aux contraintes, les lois sont bel et bien là pour nous contraindre à faire ou ne pas faire tout plein de choses…

    On ne peut pas contraindre une personne à croire en Dieu ou en « son » Dieu, cependant cette personne doit respecter les lois en vigueurs là ou elle se trouve, quand bien même ces lois sont inspirées par les règles édictés par Dieu.

    La loi marocaine n’oblige pas les gens à jeûner (donc pas de contrainte en religion…) par contre elles leurs interdit de manger en public, d’où l’autorisation de la vente à emporter.

    10
  11. Justine    

    Salâm,

    Ne pas manger en public, en dehors même de la période du jeûne du mois de Ramadan, relève des convenances, du savoir-vivre islamique, pour qui désire perfectionner ses moeurs.
    Inciter les croyants à de la retenue est une chose (dawa douce), promulguer une loi coercitive en est une autre.
    Ma mémoire me fait défaut, mais il me semble que la charia a déjà prévu une expiation pour la personne qui rompt intentionnellement le jeûne du mois de Ramadan.
    Allâhou ‘alam.

    11
  12. faridou    

    Salam alikoum

    @alourtilani : Je n’ai pas compris où tu vois un mélange entre application d’une loi et respect ? tu peux détailler s’il te plait

    Cette loi cherche à punir tout musulman rompant OSTENSIBLEMENT son jeune sans motif religieux légal dans un LIEU PUBLIC.
    Pour moi il y a un problème de fond dans cette loi, d’un point purement religieux mais aussi politique.
    Pourquoi s’applique t’elle uniquement dans la sphère publique ? Cette particularité appelle forcément à penser que la non pratique du jeûne à un impact sur les personnes à proximité, que c’est une offense et n’est pas une action purrement individuel et surtout intime.
    Qu’on soit clair, qui d’entre nous ici, serait dérangé par quelqu’un qui mangerai devant lui, que ce soit à la fac, au travail, au sport, et j’en pense, on a tous connu ce cas là, l’avait vous pris comme un manque de respect pour votre jeûne ?
    Cette loi risque de pousser à l’hypocrisie certains marocains dans la pratique d’un jeune qu’il ne voudrais pas faire au fond d’eux même. On s’y prend vraiment mal pour promouvoir l’Islam !
    Autre point, la notion d’ostensibilité de l’offense, si on comprend bien, un musulman qui ne pourrait pas excuser la rupture de son jeûne peut manger mais DISCRETEMENT. Y a rien qui vous choque la dedans ? La loi n’interdit donc pas de rompre son jeune sans motif religieux légal. La preuve que cette loi n’est donc pas une loi religieuse.
    On a donc bien affaire à une loi qui a pour vocation de promouvoir l’apparence d’une pratique religieuse dans un pays et non de promouvoir la réalisation de cette pratique. Moi je qualifie cette loi d’hypocrite tout simplement.
    Que l’on cherche à développer une pratique religieuse dans un pays religieux ne me choque pas du tout, mais qu’on chercher à sauver les apparences…

    D’autre part, le respect ne s’impose par les lois, si les non musulman nous respectent c’est bien parce qu’on les respecte, si on commence à leur demander de prouver leur non foi en Allah pour qu’il puisse se restaurer, je doute qu’il nous rende le même respect par la suite…

    Perso, je trouverai humiliant de devoir justifier de ma dispense de jeune pour pouvoir manger en cachette dans ma voiture à l’abri des regards bien évidement. C’est pas une crêpe ou des churos non plus ! Ça reste (en général) un hamburger qui se mange en moins de deux.

    Et pour revenir à la moralité religieuse, il y a des combats bien plus important à mener au Maroc….au moins dans l’apparence…parce que Marrakech en dehors de l’été, j’y remet plus les pieds en famille.
    (Parfois je me dis que Sarko ne fait pas que des imbécilités en France)

    Waalikoum salam

    12
  13. Justine    

    Salâm,

    Bien dit et détaillé, Faridou.

    13
  14. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Vous semblez oublier que la liberté individuelle est conditionnée par la vie en société. Il y a des normes communes qui régissent le vivre-ensemble et qui garantissent l’ordre public contre des transgressions qui ne peuvent être tolérées.

    14
  15. faridou    

    wa salam alikoum

    @ Al-Kanz : qui vous ?

    15
  16. Justine    

    Salâm,

    Non, je ne l’oublie pas.
    Voilà ce qui à mon sens conditionne la liberté individuelle des croyants:

    « Il n’appartient nullement à un croyant ou à une croyante, une fois que Dieu et Son Messager ont décidé d’une chose d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Celui qui désobéit à Dieu et à Son Messager, s’est en fait manifestement fourvoyé. », s. 33 Al-Ahzâb (Les coalisés), v. 36.

    وَمَا كَانَ لِمُؤۡمِنٍ۬ وَلَا مُؤۡمِنَةٍ إِذَا قَضَى ٱللَّهُ وَرَسُولُهُ ۥۤ أَمۡرًا أَن يَكُونَ لَهُمُ ٱلۡخِيَرَةُ مِنۡ أَمۡرِهِمۡۗ وَمَن يَعۡصِ ٱللَّهَ وَرَسُولَهُ ۥ فَقَدۡ ضَلَّ ضَلَـٰلاً۬ مُّبِينً۬ا

    16
  17. faridou    

    salam Justine

    je pense pas, enfin j’espère, qu’Al-Kanz ai réagit à notre point de vu.
    Au quel cas, je comprendrais pas où il y a transgression si une personne mange OBSTENSIBLEMENT dans un lieu PUBLIC.

    tiens le terme OBSTENSIBLE, j’avais tilté au début, mais c’est un terme très polémique en france lol, qu’est ce que obstensible ?

    Si une personne se permet de narguer mal intentionnellement des musulmans pratiquant, je comprendrais qu’il soit puni, mais j’appel ca plutot un trouble à l’ordre public, et je pense pas qu’une telle loi apporte quoi ce soit.

    Mais qu’une personne qui achète et mange dans un lieu adapté, comme l’est le McDO ou dans sa voiture…où est le mal s’il vous plait ? qu’on me l’explique ?

    Merci

    17
  18. Justine    

    Salâm,

    « Ostensiblement » impliquerait l’idée que la personne qui agit de la sorte souhaite en réalité que son exemple soit suivie.
    Il me semble qu’il est dit dans notre religion que détourner quelqu’un de la foi est pire que de le tuer.
    Et c’est sûrement pour éviter cela que la loi a été instaurée.
    Mais alors, qu’attendons-nous pour vider le Maroc des non-musulmans !!!! Sans blague !…
    Jamaâ al-Fna… aïe aïe aïe !!!
    Non, sérieusement, ce n’est pas ma pensée ! ;-)

    18
  19. alourtilani    

    Salam,

    Al hamdulillah le monde est fait de gens qui ont des manières différentes de voir les choses, l’essentiel est de défendre ses idées sans penser qu’elles sont « obligatoirement » les meilleurs ou les plus justes et dans le respect de l’autre. C’est souvent le cas sur Al Kanz, al hamdulillah.

    Je répete que je n’ai pas dit que j’étais partisan d’une telle loi, je dis juste qu’elle ne me choque pas dans un pays musulman.

    @ Faridou

    Quand je parlais de ne pas tout mélanger, je répondais à Justine sur le fait qu’elle me demandait de justifier religieusement une telle loi, j’ai donc répondu que je n’avais pas les capacités de le faire et qu’il ne faut pas tout mélanger (l’aspect religieux et culturel).

    Effectivement pour moi qui ai grandit en France, cela ne me dérange pas quand une personne mange devant moi. Cependant quelqu’un qui a grandi dans un pays ou chaque Ramadan, tout le monde jeune, et ceux qui ne jeunent pas (pour des raisons valables), mangent discrètement, je comprend que cette personne soit dérangée.

    De plus, il faut penser qu’au Maroc il n’y a pas que les grandes villes pleines de touristes, imaginez vous dans un petit village montagneux de l’Atlas en train d’ouvrir une canette de soda dans l’épicerie du village ?

    19
  20. Justine    

    Salâm,

    C’est plus clair comme ça.
    J’insiste pas.

    Wa salâm.

    20
  21. faridou    

    Amine,

    Salam alikoum

    @alourtilani : effectivement le fond de ta pensé est plus claire, et je suis d’accord avec toi maintenant, ne pas mélanger politique et religieux, et que cette loi prend sens différemment selon la région où elle s’applique, hors on à débattu sur le contexte imposé qui est un McDo dans une grande ville marocaine, où le nombre de non musulman est le plus grand.

    Je ne rentrerais pas dans le débat McDo / Capitalisme / Islam / Pays « musulman » se modernisant : le débat serai tres mais vraiment tres trop long lol

    Salam alikoum

    21
Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE