Pékin Express : Pinocchio travaille chez M6

Par Al-Kanz

Plus de quinze jours après le début de la mobilisation contre Pékin Express, M6 poursuit sa fuite en avant. Incompréhensible.

pekin express egypte 7
Présentateur apolitique sur un dromadaire apolitique dans une émission apolitique

Depuis quinze jours, la ligne officielle de M6 à propos de la mobilisation contre Pékin Express tourné en Birmanie alors que des crimes contre l’humanité y sont perpétrés depuis des années, c’est que son émission ne fait dans la politique.

Un génocide, c’est comme la peine de mort. A peu près

Dès mardi 15 avril, veille du premier épisode, Stephane Rotenberg, animateur de l’émission, justifia le choix de sa chaîne par l’apolitisme de Pékin Express. Interrogé sur RMC ou sur Europe 1 au micro de Jean-Marc Morandini, il osa l’odieuse comparaison entre le nettoyage ethnique érigé en système – d’où la comparaison de l’extrémiste bouddhiste à Hitler et les musulmans birmans aux juifs sous le nazisme – et… la peine de mort aux USA.

Si on peut tourner Pékin Express aux Etats-Unis alors que la peine de mort y a toujours cours alors quel mal y a-t-il à choisir un pays où se déroule un génocide ? CQFD. Ligne aussi odieuse donc qu’intenable. Ceci explique peut-être pourquoi Stéphane Rotenberg, qui semble défendre une position qui n’est pas la sienne, a disparu de Twitter entre mercredi 16 avril et lundi 28 avril, date à laquelle l’émission Top Chef, qu’il présente aussi passait sur M6.

Pas de politique chez M6. Enfin, à peu près

Quinze jours plus tard, rien n’a changé. Interrogée par Lucas Armati, de Telerama, M6, qui « déplore cette campagne », poursuite sa fuite en avant : « Pékin Express n’a jamais dit que la Birmanie était un pays libre dans lequel il fallait absolument aller, réagit un responsable. Certes, le jeu n’évoque pas le contexte politique, mais ce n’est pas sa vocation ! On peut penser ce que l’on veut de l’émission, mais les images sont plutôt bienveillantes pour les populations locales. Si l’on va par là, il ne fallait pas diffuser non plus les JO de Pékin ou de Sotchi… »

Lire l’article de Telerama : “Pékin Express” en Birmanie : les sponsors se font la malle

« Certes, le jeu n’évoque pas le contexte politique, mais ce n’est pas sa vocation ! » Pinocchio ? C’est toi ? T’as trouvé du taf chez M6 ? Pas de politique, dis-tu. Ok et ça ?

pekin express egypte 7

Cette trouvaille de @MouradA_FX – ah que les Internets sont cruels – n’est autre que le disclaimer que Pékin Express a introduit juste à la fin du générique de présentation du première épisode de la saison 7 dont la première étape se déroulait en Egypte.

Voir l’épisode 1 de la saison 7 de Pékin Express

Au tour des trois « gros sponsors »

Ok, ok, M6. C’est pas ce qu’on croit. Ce disclaimer ne faisait aucunement référence à la situation politique du pays. Il s’agissait simplement d’aider les télespectateurs demeurés qui auraient pu confondre les pyramides avec la tour Eiffel à se situer.

See you soon M6, notamment demain soir pour la tweestorm contre Pékin Express et puis dans la journée in cha’a-Llah pour quelques articles qui ne devraient guère être du goût des trois gros sponsors financiers de Pékin Express. Soit :

– le groupe LDC, qui depuis plusieurs années cherche à s’emparer de l’argent des musulmans avec sa marque prétendument halal Reghalal – que nous déconseillons vivement de consommer. Reghalal a sorti le gros chèque pour mettre en avant sa marque Traditions d’Asie pour une émission tourné dans un pays où l’on massacre… des musulmans.

– la marque de pile Energizer

– la marque Mercurochrome, qui, si elle a déjà été précédemment partenaire de Pékin Express, apporte une coloration, sans mauvais jeu de mots, particulière à l’émission. Mercurochorme, sponsor d’une émission tournée dans un pays où les extrémistes bouddhistes découpent au sabre leur victime, les brûlent vivantes ou les saignent comme des poulets, c’est comment dire…

Cela dit, la marque a confié à Lucas Armati de Télérama « avoir eu plusieurs réunions de crise afin de ‘discuter de la stratégie à adopter’. Que la société se dépêche, pour l’heure sa marque est épargnée. Il n’est jamais bon d’arriver après la messe. Surtout lors d’un bad buzz aussi vigoureux que celui qu’alimente avec brio M6.

Si l’un des trois sponsors – LDC pour Traditions d’Asie, Mercurochrome, Energizer – venait à décider de rompre le partenariat avec M6 et tenait à le faire savoir afin que la mobilisation humaniste et salutaire qui grandit au fil du jour prenne en compte cette sage décision, qu’il n’hésite pas à nous faire parvenir un communiqué de presse que nous mettrons à la connaissance de nos quelques lecteurs.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Les commentaires sont fermés.

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE