- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

« Vous pouvez rester à condition que vous ne lapidiez pas votre femme »

Tel est le titre d’un article du New Zeland Herald [1] consacré à un code de conduite adopté par le conseil municipal de Hérouxville, un village québécois de 1 300 habitants. Alors que le Québec est tiraillé par le débat sur les accommodements raisonnables, ces « normes de vie » s’adressent aux éventuels immigrants désireux de s’installer dans ce coin perdu afin qu’ils sachent à quoi s’en tenir. Florilège d’une décision municipale qui fait grand bruit… et des petits.

Il s’agit de se prémunir contre tout ce qui se rapporte de près ou de loin à l’islam : interdiction du voile islamique, interdiction de la viande halal, etc.

A propos des femmes

Par conséquent, nous considérons comme hors norme toute action ou tout geste s’inscri-vant à l’encontre de ce prononcé, tels le fait de tuer les femmes par lapidation sur la place publique ou en les faisant brûler vives, les brûler avec de l’acide, les exciser etc.

A propos des sports et des loisirs

Lors de votre arrivée chez nous vous verrez des garçons et des filles se baigner ensemble dans la même piscine par exemple. Ne soyez pas surpris car, pour nous, c’est normal.
Vous verrez aussi des hommes et des femmes faire du ski sur la même montagne et en même temps. Des hommes et des femmes dans la même équipe de hockey et jouant en même temps sur la même glace. Des hommes et des femmes en ski de fond en même temps et sur les mêmes pistes.

À propos de la sécurité

Notre immense territoire est patrouillé par quelques policiers et policières de la Sureté du Québec. Depuis toujours, chez nous, un policier peut questionner, aviser, sermonner, signifier une infraction, indépendamment à un homme ou une femme. Remarquer qu’une policière peut faire la même chose. Il est aussi à propos de se montrer à visage découvert, en tout temps, dans les lieux publics pour mieux faciliter notre identification. La seule exemption possible à cette règle se produit à l’Halloween. Pour respecter les lois votées démocratiquement nous acceptons d’avoir notre photo sur les passeports, carte d’assu-rance maladie et permis de conduire.

À propos des commerces

D’autres commerces offrent à leur clientèle des lieux et de l’équipement pour faire des exercices physiques. Ces lieux offrent généralement une vitrine pour que la clientèle puisse regarder dehors et la clientèle est composée d’hommes et de femmes qui portent les vêtements appropriés pour faire de l’exercice.

A propos des familles

Dans nos familles les garçons et les filles mangent ensemble, à la même table, la même nourriture. Ils peuvent manger toutes sortes de viandes, fruits et légumes. Ils n’ont pas à manger exclusivement de la viande ou exclusivement des légumes. Et ils peuvent manger des deux en tout temps de l’année.
Si les enfants mangent de la viande de boeuf, à titre d’exemple, ils ne chercheront pas à savoir la provenance du boeuf, qui l’a tué, à quel endroit, de quelle façon ou quel jour.
Dans nos familles, ce qui est ingurgité par la bouche sert exclusivement à nourrir le corps. L’âme se nourrit autrement.

Et en dernière page, on apprend qu’un immigré ne peut être qu’un réfugié :

La certitude nous habite, comme personnes élues et élus, que nous saurons donner à ces nouveaux arrivants l’assurance que les conditions de vie qu’ils ont fuies dans leur pays ne sauront se reproduire ici. Et conséquemment la tranquillité d’esprit et la paix sociale que nous vivons présentement saura demeurer.

Sic

Signé solidairement et conjointement par le maire et les 6 conseillers et conseillères d’Hérouxville, démocratiquement élus.

Pour lire le document pdf dans son intégralité : Normes de vie – Hérouxville [2] (format PDF)