- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

L'islamophobie ne passera pas (plus ?) par Facebook

L’islamophobie ne passera pas (plus ?) par FacebookFacebook est un site de réseau social très populaire notamment outre-Atlantique. Un réseau social à la sauce Web 2.0, c’est un site Web qui permet aux membres inscrits de se créer un profil et de partager ensuite avec d’autres membres le contenu de leur profil et/ou encore de tisser des liens autour d’une passion, d’une catégorie professionnelle… ou d’une haine de l’autre. Ce fut le cas sur Facebook avec un groupe d’environ 750 personnes qui ont eu le bon goût de lancer un réseau islamophobe.

« Pas contre les musulmans qui peuvent être des gens paisibles et respectueux » [who “can be and usually are peaceful and respectful”]. C’est généralement ce que l’on avance quand on crache sur l’islam. L’argument a fait ses preuves, la technique aussi. On présente les musulmans comme des êtres qui subissent une idéologie dont il faut les sortir, de gré ou de force. On met en avant l’individu qui prime tout. Puis, on récite tout ou partie de la déclaration des droits de l’homme. Ce serait ainsi au nom de valeurs suprêmes que l’on insulte les musulmans. Pardon ! L’islam. Car ce groupe de 750 membres annonçait clairement la couleur en s’affirmant contre le Coran qui « contient des mensonges et des menaces ».

Branle-bas de combat sur Facebook, 58 000 membres décident de mettre la pression sur les responsables et menacent de quitter Facebook si rien n’est fait immédiatement. Résultat : le compte de l’islamophobe en chef est supprimé – puis rétabli.

Si la mobilisation a réussi, c’est parce que chacun des 58 000 membres s’est senti concerné et a compris qu’un mail, quelques lignes et un clic suffisent parfois à changer le cours des choses. Essma Bargewee, étudiante de 20 ans et co-initiatrice de la pétition contre les islamophobes, interrogée par le New York Times, affirme qu’elle s’attendait à trouver, le lendemain matin du lancement de la pétition, une quizaine de signataires. Elle en trouva 500.

Musulmans et non-musulmans se sont ainsi ligués pour bouter hors de Facebook ce groupe islamophobe.

Source : Mashable [1] (merci à David pour l’info, Szdavid’s Blog [2])
Voir aussi le New York Times : Brawl Over Islam on Facebook [3]