- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

[Interview] L'Alambra, restaurant halal

Interview #2 : L’Alambra, restaurant halal de standing

Après avoir interviewé Unicitewear (pour lire l’interview, cliquez ici : Unicitewear [1]), nous vous proposons aujourd’hui de découvrir le restaurant l’Alambra à travers l’interview exclusive de son gérant.

Al-Kanz : Pourriez-vous nous présenter en quelques mots l’Alambra, son style et son originalité ?

L’Alambra : L’Alambra, c’est d’abord une équipe de professionnels de la restauration entièrement dédiée au service de leurs clients.

Le restaurant halal l’Alambra est un concept de restauration à thème principalement basé sur la grillade de viandes halal garanties par les services reconnus de l’association indépendante A votre service (AVS). La carte est complétée par des spécialités gastronomiques du monde entier. L’originalité de l’Alambra tient au fait que sa carte est une véritable invitation au voyage. Pour vous donner un exemple, il n’est pas rare d’avoir à une même table un client qui déguste un chili corn carne aux côtés d’un autre client qui a choisi un sushi !
Nous élaborons notre carte à partir de l’exploration de concepts et de techniques qui permettent de créer des plats savoureux pour le plus grand plaisir de nos clients.
Enfin, le style particulier de ce lieu réside dans son architecture rustique et son décor subtilement conçu pour accompagner les repas de nos clients dans une ambiance sereine et chaleureuse. Au fond, notre positionnement reste atypique. Nous sommes très différents dans notre approche, nos produits, notre décor, notre environnement de ce qui se fait notamment dans la restauration halal.

Al-Kanz : On a vu que vous offriez une salle VIP ? Qu’est-ce que c’est précisément ?

L’Alambra : Notre restaurant accueil tout type de clients. Certains exigent une quiétude maximale, loin des regards et de l’attention des autres convives. Pour eux, nous mettons à disposition un espace dédié composé de 8 places assises, ou une pièce a l’étage pouvant contenir jusqu’à 40 personnes.

Al-Kanz : Depuis combien de temps avez-vous ouvert ? Qu’est-ce qui vous a amené à ouvrir votre restaurant ?

L’Alambra : L’Alambra a ouvert le 4 novembre 2006. Nous nous fêtons bientôt notre premier printemps ! Malgré une demande de plus en plus forte des musulmans désireux de manger halal, l’offre, c’est-à-dire le nombre de restaurants halal, est bien faible. C’est ce constat qui nous a amenés à ouvrir notre restaurant halal.
Aujourd’hui encore, une année après l’ouverture du restaurant, le marché, pourtant très prometteur, souffre toujours d’une carence en matière de restauration halal digne de ce nom.

Al-Kanz : Vous avez fait le pari d’Internet. Pensez-vous qu’aujourd’hui la réussite d’une entreprise passe aussi par Internet ?

L’Alambra : Naturellement ! Je pense même qu’au-delà de la technologie Internet, les technologies de l’information en général sont d’une aide tout à fait précieuse au restaurateur. Elles lui facilitent l’ensemble de ses actions. Mais, encore faut-il en être conscient et savoir les mettre à profit.
S’agissant d’Internet, nous nous en servons principalement comme vecteur de communication auprès de nos clients potentiels.

Al-Kanz : En surfant sur votre site, on a l’impression d’une forte exigence de rigueur et des choses bien faites. Est-ce pareil pour votre restaurant ?

L’Alambra : Votre impression correspond à la réalité : toutes nos actions sont réalisées avec rigueur et détermination, notamment en matière d’hygiène et de qualité de service. C’est pour nous plus qu’une obligation règlementaire, un devoir et un code de conduite.
Rien n’est mis en œuvre sans une réflexion préalable approfondie. Le temps n’est plus un frein comme il l’était jadis lorsqu’on se lançait dans les affaires. On ne se lance pas juste pour voir ce que cela va donner. En ce qui nous concerne, nous pensons les choses, nous réfléchissons longuement puis, si l’objet de la réflexion apporte une qualité supplémentaire au client, nous nous lançons. Malheureusement chez bon nombre de nos frères et sœurs entrepreneurs, le temps n’est toujours pas valorisé comme il se doit.

Al-Kanz : Etre entrepreneur, on le sait, n’est pas amusant tous les jours. Quelles sont les principales difficultés que vous rencontrez ?

L’Alambra : Sans doute comme la plupart de nos confrères, nous rencontrons beaucoup de difficultés à recruter de bons profils. Il subsiste dans notre métier une très grande carence de ressources principalement due à la pénibilité du travail de ce secteur.

Al-Kanz : Quels conseils donneriez-vous à une soeur ou à un frère qui voudrait se lancer dans la restauration ou plus généralement dans l’entrepreunariat ?

L’Alambra : Pour ce qui est de la restauration et, comme on le dit dans notre jargon, les professionnels se reconnaîtront, il faut se souvenir « qu’une bonne sardine est meilleure qu’une mauvaise langouste ».
Quant au sujet de l’entrepreneuriat, je suggèrerais à nos frères et sœurs d’entretenir leur patience, de rester déterminés mais surtout de s’entourer de conseils de professionnels, car lorsqu’on sait faire, on fait, mais dans le cas contraire, on fait faire.

Al-Kanz : Nous voulons laisser le dernier mot. Que diriez-vous aux lecteurs d’Al-Kanz pour leur donner envie de venir manger chez vous ?

L’Alambra : Je leur dirai ce que nous disent nos clients : la saveur de notre cuisine est sans aucun doute sans pareil, comparée aux autres restaurants halal de la région parisienne.
J’ajouterais personnellement qu’au restaurant halal l’Alambra, on ne vient pas que pour manger, mais pour partager un moment agréable qu’on aime renouveler rapidement. Pour preuve, plus de 95 % de nos clients nous sont fidèles. Mieux, la périodicité de leur visite nous surprend toujours autant : au moins deux fois par mois, quand ce n’est pas plus !

Découvrez le site du restaurant halal l’Alambra : http://www.alambra.fr [2]