- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Danger des assiettes Taos : la DGCCRF répond

Danger des assiettes Taos : la DGCCRF répond

Nourra, webmaster du blog Mamans musulmanes, a contacté la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), à propos de la vaisselle Taos destinée à la décoration mais vendue et utilisées à des fins alimentaires. Voici la réponse de la DGCCRF.

Bonjour,

Votre message du 27 décembre 2007 relatif à la mise en vente, sur les marchés, d’assiettes de porcelaine “TAO” qui contiendraient du plomb a retenu toute mon attention.

En effet, les matériaux et objets destinés à entrer en contact avec les denrées alimentaires doivent répondre aux dispositions du règlement n°1935-2004 du Parlement européen et du conseil du 27 octobre 2004 et du décret n° 2007-766 du 10 mai 2007. Ils ne doivent donc pas dans les conditions normales ou prévisibles de leur emploi céder aux denrées alimentaires des constituants en une quantité susceptible de présenter un danger pour la santé humaine.

S’agissant d’objets en céramique ou porcelaines ils ne doivent pas céder de plomb ou de cadmium dans des quantités supérieures à celles prévues par l’arrêté du 7 novembre 1985 modifié par l’arrêté du 23 mai 2006.

Ces objets doivent comporter un étiquetage comportant notamment l’indication “Convient pour aliments” ou le symbole prévu par le règlement (représentant un verre à pied avec une fourchette). Toutefois, s’ils sont manifestement destinés à entrer en contact avec les denrées alimentaires (assiettes par exemple ) ils sont dispensés de la mention ou du symbole.

A contrario, les objets qui par leur apparence semblent destinés à être mis au contact des denrées alimentaires sans pour autant entrer dans le champ d’application du règlement sont astreints à porter de manière visible et indélébile une mention prévue par arrêté ou le pictogramme fixé par arrêté (verre à pied et fourchette barrés).

Des assiettes ou pièces de vaisselle qui ne respectent pas les teneurs de migration en plomb ou cadmium ne peuvent donc être vendues avec le symbole ou la mention de l’aptitude au contact alimentaire ou sans aucune mention. Elles doivent au contraire comporter de manière visible et indélébile une mention ou le symbole indiquant qu’elles ne sont pas aptes au contact alimentaire.

Voici la réponse que ma direction est à même de vous apporter compte tenu des informations fournies par vos soins (votre message n’apporte pas de précision sur la vaisselle éventuellement achetée et son étiquetage). Des contrôles sont régulièrement assurés par ma direction pour vérifier le respect des textes sus-visés.

Danger des assiettes Taos : la DGCCRF répond
Assiettes Taos dans les rayons d’un magasin

Source : http://www.mm-blog.fr/ [1]