- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Mosquée d’Annecy : le permis de construire annulé

Mosquée d

Les musulmans d’Annecy ne verront pas leur mosquée de sitôt. Tout au moins pas en 2008. L’association Nouvel Avenir s’est en effet vu notifié par le tribunal administratif de Grenoble l’annulation du permis de construire délivré par la préfecture.

La mosquée, qui devait accueillir environ 1 000 fidèles, voit ainsi sa réalisation repoussée. Les plaignants, une vingtaine de riverains, ont donc été entendus par le tribunal : ils invoquaient un problème de stationnement.

Un parcours long et difficile

Lorsqu’une association de musulmans désire construire une mosquée, il lui faut passer par plusieurs étapes : élaboration du projet, acquisition du terrain, demande de permis de construire, discussions diverses avec les différents partenaires, dont la mairie et différents services de l’Etat.

Chacune de ces étapes s’accompagne d’un lot de difficultés qui peuvent accroître considérablement la réalisation du projet. C’est pourquoi entre le moment où l’on se décide à construire une mosquée et l’inauguration des lieux, il peut se passer plusieurs années. Par ailleurs, une mosquée n’étant pas un édifice comme un autre, des crispations de tout ordre peuvent s’ajouter à des revendications comme celles des riverains du projet de mosquée d’Annecy.

Un parking trop petit

Mosquée Annecy : le permis de construire a été annulé
Future mosquée d’Annecy (Crédit photo : Nouvel Avenir)

A Annecy, les musulmans prient dans un bâtiment qui date de 1978. Trop petit aujourd’hui pour accueillir les fidèles, l’édifice devait être abandonné pour une mosquée toute neuve d’une surface de 2 632 m² réparti sur cinq étages. C’était sans compter les riverains qui craignaient de voir le quartier déjà saturé par la circulation faire face à de nouvelles difficultés.

Interrogé par le Dauphiné Libéré, Jean-Michel Raux précise que la plainte ne porte pas sur un conflit de communauté. “Ce qui nous inquiète, précise-t-il, ce sont les difficultés de circulation que connaîtrait le quartier si la question du parking n’était par réglée.” Et d’ajouter : “Chaque semaine, la situation est déjà invivable.” D’où son espoir de voir le tribunal administratif de Grenoble entendre sa voix et celles des autres plaignants. Chose faite depuis quelques jours.

Il était prévu que la mosquée soit construite à l’emplacement actuel de la salle de prière fréquentée par les musulmans d’Annecy.

Visitez le site de l’association Nouvel Avenir [1]