- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Les CRCM ont-ils tous les droits ?

Un guide pour combler un vide

Lorsqu’en octobre 2007 nous avons rédigé, fait imprimer et distribuer le Guide du hajj sans souci, nous n’imaginions pas une seule seconde que ce guide rencontrerait le succès qu’il a connu. Hormis une brochure timidement diffusée par l’Etat français, rien de significatif n’avait été fait jusque-là s’agissant de l’avant-hajj. Les musulmans n’intéressaient qu’après le pèlerinage et seulement les médias qui relayaient la désolation de pèlerins arnaqués par des agences véreuses. Le CFCM (Conseil français du culte musulman) n’a jamais pris soin d’accompagner les futurs pèlerins dans la préparation au hajj. Il convenait d’agir, nous avons donc décidé de rédiger un guide succinct et de le diffuser autant que faire se pouvait. L’objectif était de mettre à disposition de tout le monde un outil aussi utile qu’efficace. Nous avons alors fait la promotion du guide via notre newsletter et notre site, mais aussi via communiqués de presse. Les internautes et la presse ont fait alors le reste. Le Guide du hajj sans souci a été diffusé largement de forum en boîte mails et les médias s’y sont intéressés. Quelques milliers d’exemplaires papier furent diffusés en Alsace, via le CRCM d’Alsace et en région parisienne. La ministre de l’Intérieur ainsi que le président de la République en ont reçu un exemplaire et ont salué l’initiative.

Le CFCM, un absent remarquable

Un tel succès ne pouvait laisser indifférents ceux qui auraient dû être les premiers à faire ce travail : le CFCM. A l’époque, le Guide du hajj sans souci a même surpris et gêné dans les rangs de cette instance. Alors que le hajj fait aujourd’hui encore l’objet de lutte de pouvoir et de tractations autour d’une commission pèlerinage, notre initiative arrivait comme un cheveu sur la soupe. D’autant qu’elle a été appréciée par les autorités gouvernementales. Le CFCM se devait de réagir. Allait-il enfin oeuvrer pour le bien-être et la sécurité des futurs pèlerins ? Le hajj est une affaire bien trop sérieuse pour qu’il ne fasse l’objet d’efforts particuliers et que son organisation ne soit prise en main par les instances officielles et représentatives. Mais le CFCM n’a rien fait en direction des pèlerins. C’est à l’Etat français que l’on doit la réédition et la mise à jour d’une brochure d’information et de formation. Selon Bernard Gaume, le tirage a été, cette année, multiplié par trois pour atteindre les 50 000 exemplaires, auxquels s’ajoutent 5 000 affiches. L’effort est remarquable et doit être salué, même si la campagne arrive un peu tard. La plupart des pèlerins ont déjà choisi leur agence pour le meilleur et pour le pire (voir Hajj 2008 : il est encore temps de ne pas se faire arnaquer [1]). Rappelons que les voyagistes partent à la pêche aux clients dès le mois de ramadan pour certains, juste après l’aïd al-fitr pour la plupart.

Quand le CRCM Rhône-Alpes plagie le Guide du hajj sans souci

Guide du hajj sans souci 2008En 2007, le Guide du hajj sans souci a donc plu. Si plu que le CRCM Rhône-Alpes (UOIF) a demandé s’il pouvait le faire sien. Notre réponse a évidemment été de dire que ce guide pouvait évidemment être reproduit, photocopié et diffusé sans restriction à la seule condition que rien ne soit changé. L’objectif a toujours été de permettre au plus grand nombre d’accéder à une information indispensable pour ne pas se faire arnaquer. Rappelons qu’à l’époque les arnaques battaient leur plein dans toute la France (voir la plainte collective déposée par l’association SOS Pèlerins [2]). Diffuser encore plus le Guide n’aurait donc pas été un luxe. Mais il n’était en aucune manière question qu’il fasse l’objet d’une quelconque récupération. Notre travail n’avait pas et n’a pas vocation à servir les intérêts partisans de quelque instance que ce soit. Il vise à combler des carences particulièrement préjudiciables pour nombre de pauvres musulmans désarmés face à des voyagistes véreux. Qu’à cela ne tienne. Tout le monde n’est pas disposé à l’entendre de cette oreille.

C’est ainsi que début novembre nous prenons connaissance de la parution du Guide du pèlerin à La Mecque. Ce fut là une bonne nouvelle. Mais de courte durée : le Guide du hajj sans souci a été plagié. Alors que l’annonce de la parution du Guide du pèlerin précisait que « ce travail a été réalisé par le CRCM Rhône-Alpes », nous avons en effet constaté que plusieurs passages de notre guide ont été tout bonnement copiés-collés. Faisant fi de tout principe en matière de droits de reproduction, le CRCM Rhône-Alpes s’est donc approprié notre travail, alors même que nous leur avions expressément refusé le droit de se l’accaparer. Tout juste a-t-il fait référence en fin d’ouvrage à l’existence du Guide du hajj sans souci. Précisons immédiatement un point : le hajj est une réalité qui n’appartient à personne. Nul n’a l’exclusivité sur cette réalité et il serait aussi stupide qu’inacceptable que l’on puisse revendiquer un droit unique et réservé. Mieux, nous nous réjouissons de voir que les initiatives visant à aider les futurs pèlerins se multiplient. Plus nous serons nombreux à agir en ce sens, plus les droits des pèlerins seront respectés. A contrario, il est intolérable que d’aucuns vampirisent un travail déjà accompli pour servir leurs propres desseins.

Contacté par nos soins, le CRCM Rhône-Alpes, après que nous lui ayons indiqué qu’il y avait là plagiat, n’a pas reconnu la faute ni le plagiat, préférant botter en touche. Au-delà du fait que ce plagiat tombe sous le coup de la loi – les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (code de la propriété intellectuelle, art. L.335-1 à L.335-10) -, il y a là une attitude totalement réprouvable qui veut que s’agissant de leurs coreligionnaires nombre de musulmans ont pris l’habitude de se servir sans avoir de compte à rendre et qu’ils ont tendance à considérer qu’ils n’ont pas d’obligation morale ou juridique à leur égard. En faisant sienne cette attitude, le CRCM Rhône-Alpes institutionnalise ce qu’il devrait combattre. On n’oeuvre pas pour le bien commun en violant les droits d’autrui. Sauf à considérer que les CRCM ont tous les droits.

Tableau récapitulatif du plagiat du Guide du hajj sans souci par le CRCM Rhône-Alpes

LE PLAGIAT

Guide CRCM Rhône-Alpes [3] (cliquez pour télécharger)

L’ORIGINAL

Guide du hajj sans souci 2007 et 2008

Editorial

Informer le futur pèlerin sur l’agence organisatrice, les formalités administratives, les formules proposées (les dépliants publicitaires et autres prospectus distribués sur les marchés)

Editorial

Informer le futur pèlerin sur l’agence organisatrice, les formalités administratives, les formules proposées, les dépliants publicitaires et autres prospectus distribués sur les marchés

Vérifier le numéro d’agrément de licence

Vérifiez le numéro d’agrément de licence

Vérifier le nombre de pèlerins que l’agence peut prendre en charge.

Chaque agence se voit octroyer par les autorités saoudiennes un nombre précis de visas. Renseigner vous sur la capacité précise que peut prendre en charge l’agence.
Soyez prudents.

Vérifiez le nombre de pèlerins que l’agence peut prendre en charge.

Chaque agence se voit octroyer par les autorités saoudiennes un nombre précis de visas. Renseignez-vous sur le nombre réel de pèlerins que l’agence peut prendre en
charge. Une agence qui vend plus de billets qu’elle n’en possède réellement est dans l’illégalité. Soyez prudents.

Vérifier le type de visa proposé par l’agence

Vérifiez le type de visa proposé par l’agence

Renseignez-vous sur le type de visa proposé par l’agence.

Renseignez-vous sur le type de visa que l’agence propose.

Contacter l’ambassade d’Arabie saoudite pour vérification

Toute agence doit avoir l’aval des autorités saoudiennes pour pouvoir organiser le Hajj. Contactez l’ambassade d’Arabie saoudite à Paris pour vous assurer que l’agence ne fait pas partie d’une liste noire.

Contactez l’ambassade d’Arabie saoudite pour vérification

Toute agence ne peut organiser le pèlerinage à La Mecque qu’avec l’aval des autorités saoudiennes. Le ministère des Affaires étrangères saoudien possède la liste complète des agences agréées, ainsi qu’une liste noire des mauvaises agences.
N’hésitez pas à contacter l’ambassade d’Arabie saoudite pour vérifier si l’agence en question est autorisée à organiser le hajj.

Le chef de groupe (moutawaf) doit communiquer son numéro de téléphone portable saoudien afin qu’il soit joignable à tout moment par les pèlerins sous sa responsabilité

Le chef de groupe devrait s’obliger, lors du pèlerinage, à communiquer son numéro de téléphone portable saoudien, afin qu’il soit joignable à tout moment par les pèlerins sous sa responsabilité

Il est très important de vérifier que le chef de groupe est sous contrat avec l’agence de voyage avec de vous engager.

Un chef de groupe fiable se doit d’être sous contrat avec l’agence de voyage organisatrice qui l’emploie. Vérifiez que c’est bien le cas avant de vous engager dans une agence.

Cliquez sur le lien suivant pour lire le Guide du Pèlerin à La Mecque, par le CRCM Rhône-Alpes : Guide du Pèlerin à La Mecque [3]

Cliquez sur le lien suivant pour lire le Guide du Hajj sans souci, par Al-Kanz : Guide du hajj sans souci [4]