- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Banque islamique : 84 % des épargnants changeraient de banque

Finance islamique. Début juin, nous vous proposions de répondre à la question suivante : Si une banque islamique s’installe près de chez vous, que faites-vous ? Vous avez été pas moins de 1 367 à répondre.

Banque islamique : 84 % des épargnants changeraient de banque

55 % quitteraient leur banque et deviendraient client de la banque islamique
29 % resteraient dans leur banque tout en devenant client de la banque islamique
15 % attendraient que la banque islamique fasse ses preuves
1% ne changeraient pas de banque, ni maintenant ni après

Comme pour tous les sondages que nous faisons, il faut relativiser les résultats, puisque toutes les conditions pour réaliser un sondage en bonne et due forme n’étaient pas réunies. Malgré tout, ces résultats offrent un aperçu de ce qui pourrait se passer, parmi certains musulmans, si une banque islamique de détail, destinée aux particuliers, s’établissait en France. Et les chiffres parlent d’eux-même : 84 % des épargnants changeraient de banque si une banque islamique ouvrait ses portes en France.

Les établissements bancaires sont aujourd’hui frileux à l’idée de proposer des solutions shariah-compliant, conformes aux principes islamiques en matière de finance, à leurs clients. D’abord parce qu’ils ont peur d’un retour de bâton de l’opinion publique et de l’ensemble de leurs clients. On ne vous fera pas de dessins. Il suffit de voir comment médias, politiques, etc. sont tombés à bras raccourcis sur les musulmans après le coup médiatique de l’imam rouge, André Gérin [1]. Ensuite parce que ces banques et autres institutions financières ne se prennent pas la mesure du marché à conquérir. De très nombreux musulmans attendent avec impatience que leur soient proposées des solutions pour acquérir notamment un bien immobilier. En attendant, ils épargnent. Ces clients potentiels n’auront même pas à être convaincus : la première banque islamique qui ouvrira en France à destination des particuliers. L’attente est très forte, les parts de marché non négligeables. Qui ouvrira le bal ?

Rappelons à toute fin utile qu’un premier établissement bancaire doit ouvrir ses portes en France en 2009 (voir Première banque islamique en France en juin 2009 et sukuk d’un milliard d’euros [2]).