- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Christelle, convertie : "Pourquoi je porte le voile intégral…"

Vidéo. Quoi que l’on pense des médias, il est un fait incontestable : la couverture médiatique sur le non-événement de la “burqa” n’est pas uniquement à charge, comme elle le fut pendant très longtemps. Si certains reportages relèvent plus de la propagande – entendre par là que l’on ne cherche pas à présenter les faits comme ils sont mais comme on veut qu’ils soient – que de l’information, certaines rédactions ont eu l’honnêteté de faire entendre la voix des premières concernées. Dont Christelle interviewée par Le Parisien.

Si la jeune femme interviewée s’appelle Christelle, ça n’est certainement pas parce que Le Parisien a cherché à être original. Ce reportage révèle une réalité que les Français ont très peu entendu depuis que la polémique a éclaté : nombre de musulmanes portant le voile intégral (sitar ou niqab) sont sinon françaises de souche, tout au moins converties. Elles sont pour beaucoup célibataires. Cruelle réalité pour tous ces politiques qui déplorent un déficit d’intégration chez les populations immigrées ou encore le joug d’un mari tyrannique (sic), antiennes éculées qui ne résistent pas aux faits. Les 32 élus, qui plancheront pendant six mois (rien que ça !) sur la question, devraient être particulièrement surpris par ce qu’ils apprendront.

Le cas de Christelle, “heureuse et épanouie”, est d’autant plus intéressant qu’elle porte le niqab depuis 11 ans. Et l’on fait mine aujourd’hui de découvrir que des femmes ont choisi de porter le voile intégral. Plus amusant, Christelle travaille, fait du ski et du karting… et se sent bien. Bien-être qui devrait gêner aux entournures Jean-François Copé, lequel, bien inspiré, suggère qu’il y ait des “femmes-relais [1]” pour nouer le dialogue avec les jeunes femmes comme Christelle. Mais il ne précise pas si c’est pour le 200 ou le 400 m.

Edit : Dazahid nous indique cette autre vidéo.