- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Faites le bonheur des poules. Mangez des oeufs halal !

Rediffusion du 26 septembre 2007 – Comme lors des précédents mois de ramadan, d’aucuns sont surpris, voire outrés, de trouver des œufs halal en grande surface.

Comment des oeufs peuvent-ils être halal ?
Oeufs matines halal vendus chez Carrefour

Comment des œufs peuvent-ils être halal ? Ou plus justement comment peut-on affirmer que des oeufs puissent être haram, c’est-à-dire illicites à la consommation.

Cette question a resurgi à l’occasion des catalogues consacrés au mois de jeûne de ramadan édités et distribués par Carrefour et Leclerc. Un oeuf, c’est un produit naturel, issu entre autres de la poule (vous pouvez reprendre et diffuser ce scoop).

L’oeuf n’est pas une viande illicite ni un produit à base d’alcool ou à base de tout autre ingrédient qui pourrait le rendre impropre à la consommation. Alors pourquoi des oeufs estampillés “halal” ?

Les oeufs halal vendus chez Carrefour ont semé le trouble parmi les musulmans en ce mois de septembre 2007 (ramadan 1428).

Ces œufs ont provoqué une avalanche de commentaires sur les forums et autres sites Internet. Florilège que l’on ne commentera pas (avec le respect de l’orthographe originale) :

– ” Aujourd’hui à Carrefour, j’ai vu des boites à oeufs sur lesquels étaient mentionner “Oeufs Hallal”
j’ai essayé de comprendre, est que les poules sont voilées, oeufs pondus au lever du soleil???”

– “C’est très bien. Comme ça les gens seront sûrs que ce ne sont pas des oeufs de porc.”

– “C’est juste n’importe quoi, les producteurs n’hésites pas à utiliser le terme ‘halal’ sur n’importe quoi pour attirer la population musulmane qui est un gros consommateur et qui est loin de produire quoi que ce soit de bien. “

Rappelons-nous les fameuses farines animales, la vache folle, l’ESB, le prion, etc.

Tout cela semblera bien risible aux yeux de certains. Qu’ils se souviennent des farines animales et de la terrible crise de la vache folle qui a fait trembler les assiettes de millions de personnes. On ne donne pas de la viande à manger à un animal qui n’en consomme pas naturellement. C’est une question de bon sens, bon sens qui ne fait pas bon ménage avec l’ultracapitalisme.

Cela rejoint l’avis de certains savants de l’islam. Avis que nous a rapidement précisé Mouhammad Patel (du site Muslimfr.com [1]) qui répond à la question de savoir pourquoi on peut dans certains cas considérer que des oeufs sont impropres à la consommation :

Al Djallâlah


Ce terme désigne l’animal qui se nourrit d’impuretés rituelles (excréments, cadavres d’animaux, etc…).
Selon certains savants (les châféïtes), est considéré comme djallâlah l’animal dont la chair et la sueur se retrouve affectée par l’odeur des nadjâssât (souillures) qu’il a ingurgitées.
Selon d’autres savants (les hambalites), est considéré comme djallâlah l’animal dont la majeure partie de l’alimentation consiste en des choses impures.

La consommation d’al djallâlah

Les hanafites, les châféïtes et les hambalites s’accordent plus ou moins pour considérer qu’il ne faut pas consommer la chair de l’animal djallâlah, sauf si, avant d’être abattu, celui-ci est nourri pendant un certain temps (la durée varie en fonction de l’animal) avec des choses pures et que les effets des impuretés absorbées disparaissent de sa chair et de sa sueur.
Les mâlékites, eux, autorisent la consommation de l’animal djallâlah.

La consommation des œufs pondus par une volaille djallâlah

Parmi les oulémas qui condamnent le fait de manger de la chair de l’animal djallâlah, les hambalites et les châféïtes précisent de façon explicite que cette condamnation concerne également la consommation des œufs pondus par un tel animal.
Références : Kachâf oul Qinâ’ – Volume 6 / Page 193, Al Mawsoûat oul Fiqhiyah – Volume 15 / Pages 260-261, Al Madjmoû’ – Volume 9 / Page 27

Wa Allâhou A’lam !

Les oeufs halal seraient ainsi la garantie d’une alimentation saine des poules. Et d’un respect de ces pauvres bêtes dont on sait qu’elles sont comme nombre d’animaux élevés en batterie soumises à des conditions de vie proches de la torture.

Mettre fin aux élevages intensifs

Nous avons reçu aujourd’hui un petit guide au format pdf, édité par l’organisation Protection mondiale des animaux de ferme (PMAF), qui permet aux surconsommateurs – que nous sommes tous – d’apprendre à identifier les oeufs de batterie. Le dépliant compte quatre pages. On y apprend que les boîtes d’oeufs, comme les oeufs, comportent une série de chiffres. Ces chiffres révèlent à qui sait les lire les conditions dans lesquelles les poules ont été élevés. Ainsi, on apprend que des oeufs marqués du chiffre 3 sont des oeufs provenant de poules maltraitées (vérifiez dans votre frigo, vous risquez d’avoir des surprises…).

Des oeufs halal font le bonheur des poules [2]

Des oeufs halal font le bonheur des poules [3]

Faisons un geste pour la nature qui a des droits sur nous. Retenons au moins que les oeufs marqués par un 3 sont des oeufs issus d’un élevage barbare et que nous aurons des comptes à rendre pour notre complicité.

Téléchargez le petit guide du consommateur averti et diffusez-le un maximum autour de vous : Guide pour le bien-être des poules

Visitez le site de Protection mondiale des animaux de ferme : http://pmaf.org/ [4]