- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Témoignage d’entrepreneurs : Nassima et Sophia d’Impression d’Orient

Entreprendre. Nassima et Sophia, 23 ans chacune, ont décidé de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Elles ont accepté pour Al-Kanz de répondre à quelques questions sur leur parcours. Découvrez leur entreprise Impression d’Orient, boutique en ligne de faire-part musulman.

Al-Kanz : Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?
Nassima :
Nous nous sommes connues sur les bancs de l’école, Sophia et moi. A la fin de nos études en communication, âgées toutes les deux de 22 ans, nous nous sommes décidées à monter notre entreprise. Nous avons lancé en septembre 2008 le site http://www.impressiondorient.com [1], spécialisé dans le faire-part musulman (mariage, circoncision…). Notre but est de développer un service complet pour les futurs mariés, dans les prochaines années à venir in cha’a-Llâh.

Al-Kanz : Pourquoi avoir choisi de devenir chef d’entreprise ? Est-ce votre première expérience ?
Nassima :
Ce choix s’est présenté à nous comme une évidence. Nous sommes jeunes, pas encore de famille à charge, ce qui implique moins de responsabilité financière. C’était le moment idéal pour nous lancer dans une telle activité. De plus, ce statut d’entrepreneur me permettait personnellement d’aménager mon temps de travail à ma guise et de pratiquer pleinement ma religion (ce qui n’était pas le cas dans mes précédentes expériences professionnelles). Ne pas avoir de patron et jouir d’une totale autonomie, ça n’a pas de prix ! L’idée est venue à la suite d’un constat : il y a un manque cruel d’originalité et de créativité dans le marché du faire-part musulman. Je m’en suis aperçue en cherchant des invitations pour une jeune femme à Paris et sur Internet. Ce fut pour moi le déclic ! Il fallait créer des modèles orignaux et en faire profiter les futurs mariés de ma communauté. C’était une première expérience pour moi, très enrichissante. J’apprends un petit peu plus chaque jour. Etre chef d’entreprise, c’est porter plusieurs casquettes, tantôt comptable, commerciale, ou encore manutentionnaire. Il faut toucher à tout et surtout avoir le sens de la « débrouillardise ».

Al-Kanz : Avez-vous rencontré des difficultés depuis la création de votre entreprise ? Si oui, lesquelles ?
Nassima :
On ne peut pas dire que l’aventure entrepreneuriale soit un long fleuve tranquille. Nous étions loin d’avoir le profil idéal : 22 ans, de petites économies en poche, aucune expérience dans le domaine de la création d’entreprise… Et pourtant, déterminées, nous avons tout de même voulu monter notre propre boîte ! Le plus difficile pour nous après la création à été de savoir gérer notre stress et celui des futurs mariés. Le fait d’être à l’écoute de nos clients, et de vouloir satisfaire les attentes de chacun (et surtout des belles-mères), demande une certaine dose de patience. Ajoutez à cela la difficulté de se faire un nom et une bonne place sur le vaste réseau qu’est Internet. Arriver sur un marché, c’est poser ses marques mais aussi bousculer la concurrence, il fallait être préparées ! Mais depuis, al-Hamdu li-Lâh, l’eau a coulé sous les ponts.

Al-Kanz : Vous ciblez notamment la communauté musulmane. Pourquoi ce choix ?
Nassima :
Le mariage est un évènement religieux et culturel très important pour chacun de nous. Le Prophète (saws) a dit : « Celui qui se marie aura la moitié de la religion, alors qu’il craigne Allah pour l’autre moitié. » En tant que musulmane et d’origine maghrébine, je ne pouvais m’adresser à une autre communauté que la mienne. Etre au plus prés de ma clientèle me permet de comprendre plus rapidement ses attentes et d’y répondre avec un service adapté, comme, entre autres, la traduction arabe/français. Les clients n’hésitent pas à nous solliciter sur la manière d’inviter, d’organiser un mariage traditionnel.

Al-Kanz : Si vous deviez encourager celles et ceux parmi les Al-Kanznautes qui n’osent pas encore franchir le pas de la création d’entreprise, que leur diriez-vous ?
Nassima :
D’abord, il faut être conscient que même lorsque l’entreprise est créée et qu’elle fonctionne, il y a toujours des difficultés et des risques à prendre. Quoi qu’il en soit, il ne faut jamais baisser les bras. Si vous avez une idée et un stock de motivation à revendre, je vous dirai de ne pas hésiter un seul instant ! C’est une expérience vraiment enrichissante aussi bien d’un point de vue personnel que professionnel. Oser entreprendre est sans doute la meilleure façon de valoriser la oumma.

Al-Kanz : Comment les Al-Kanznautes peuvent-ils profiter de vos services ? (et peut-être offrir une petite réduction pour les attirer, non ? c’est une simple suggestion)
Nassima :
Vous pouvez venir découvrir nos collections sur notre site Internet www.impressiondorient.com [1]. N’hésitez pas à nous contacter par mail à l’adresse suivante : [email protected], nous restons à votre disposition. Enfin, nous voudrions offrir aux Al-Kanznautes la promotion suivante : jusqu’au 30 Novembre 2009 inclus, un coffret Emir personnalisé vous sera offert ! Cette offre est valable uniquement pour toute commande supérieure ou égale à 100 exemplaires, et ce, quel que soit le modèle. Pour en bénéficier, il suffit de nous envoyer « Je viens de la part d’Al-Kanz » par mail en précisant vos coordonnées.