- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Eric Raoult voulait-il interdire le hajj ?

Eric Raoult, qui doit rêver tous les matins en se rasant d’une loi contre la burqa, s’il n’est pas islamophile semble en tout cas islamodépendant. En mai dernier, nous rapportions la question qu’il posa au gouvernement à propos de “l’hygiène des magasins turcs ou maghrébins de restauration rapide [1] », déplorant au passage l’utilisation de viande de porc dans certains fast-food, “ce qui est formellement interdit par l’islam”. Plus récemment, nous mettions en lumière les sujets de préoccupation du maire de Raincy, la Neuilly du Neuf-Trois (voile, voile intégral, immigration, etc. [2]). Voilà que nous découvrons qu’en octobre dernier, quelques semaines avant le pèlerinage sur les lieux saints de l’islam, le hajj, le député bien à droite s’est fendu d’une question à l’Assemblée nationale dont nous vous dévoilons la teneur

Question n°59606

Texte de la question : M. Éric Raoult attire l’attention de M. le ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités territoriales sur le risque sanitaire pour les Français musulmans souhaitant se rendre en pèlerinage à La Mecque (Arabie saoudite). En effet, comme l’a justement rappelé le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), se rendre en Arabie saoudite cette année poserait un réel problème sanitaire, alors même que ce pays semble très atteint par la pandémie, puisque 14 personnes y sont déjà décédées de grippe A-H1N1 et en raison également du nombre de fidèles réunis. Ce rassemblement de centaines de milliers de fidèles, dans des conditions d’hygiène souvent délicates, pose un très réel problème à examiner avec tact, mais fermeté. Pour que la communauté musulmane comprenne que ce sujet est sensible et important, et qu’elle ne considère pas qu’un refus de se rendre en Arabie saoudite pour ce pèlerinage puisse être une quelconque discrimination à son égard, il conviendrait d’en informer rapidement les musulmans de France, par une communication officielle et gouvernementale. Il lui demande donc de lui indiquer sa position sur cette question

Source : Assemblée nationale [3]

La question est restée sans réponse. Elle n’en appelait sûrement aucune.

Vous remarquerez qu’Eric Raoult demande à ce que l’on examine le problème “avec tact, mais fermeté”. Fermeté. L’Arabe est rugueux, bourru. Faut être ferme pour qu’il entende et qu’il se plie à ce qui relève du bon sens. La pédagogie, taille 44, mon ami, si tu veux être efficace. Surtout que la communauté musulmane doit “comprendre que ce sujet est sensible et important”, ce qui ne devait sûrement pas être le cas…