- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Quel avenir pour la charcuterie halal ?

La charcuterie halal est dominée depuis des années principalement par une marque : Isla Délice, de la société Zaphir, dirigée par Jean-Daniel Hertzog. Leader incontestable sur le marché de la charcuterie halal depuis 1989, Isla Délice risque pourtant de se faire détrôner dans un avenir proche par des concurrents qui préfèrent un positionnement qualitatif plus respectueux du consommateur.

Autre époque, nouvelle donne

Si pendant des années Jean-Daniel Hertzog, patron d’Isla Délice, a pu vendre ses produits à base de VSM ou ses ersatz de jambon de dinde, refusant systématiquement de quitter le bas de gamme particulièrement rentable, cette position n’est plus tenable. Malgré un chiffre d’affaires estimé par un professionnel entre 70 et 100 millions d’euros – ce qui est énorme pour une société qui n’a jamais communiqué -, Isla Délice a du souci à se faire. Pendant des années, son positionnement unique, promu par l’excellente réputation d’AVS, sans qui Isla Délice n’aurait jamais pu atteindre de tels sommets, a permis à cette entreprise de laisser les concurrents loin derrière. Aujourd’hui les temps changent : 1) les consommateurs musulmans ne sont plus disposés à manger tout ce qu’on leur présente, 2) des challengers sont bien déterminés à détrôner celui qui domine depuis vingt ans la charcuterie halal.

Isla Délice, Tati de la viande halal

Les bonnes choses ont toujours une fin. Depuis quelques mois, plusieurs marques sont en embuscade, avec l’objectif non dissimulé de détrôner Isla Délice. Parmi les différents et nombreux acteurs proposant de la charcuterie, trois concurrents vont sans nul doute donner du grain à moudre au Tati de la viande halal dans les mois et les années à venir. D’abord, le groupe Casino avec sa gamme Wassila [1] lancée il y a tout juste cinq mois : bien que ces produits n’aient pas vocation à être vendus en dehors du réseau du groupe Casino, ils obligent Isla Délice à se positionner. Ensuite Celvia qui avec sa charcuterie Reghalal propose déjà des produits de meilleure qualité. Enfin Islamondial, filiale du mastodonte algérien Cevital [2], qui a décidé de revenir dans la course.

Isla Délice se sait en danger. La vaste campagne de communication menée en juin dernier dans toute la France [3], ainsi que l’entrée surprise et massive en 2009 dans le capital de Laguillaumie [4], unique abattoir totalement certifié halal et tenu par des musulmans, sont la conséquence directe des bouleversements récents sur le marché de la viande halal. Or, si Jean-Daniel Hertzog ne se décide pas à changer de cap en choisissant de bannir le bas de gamme qui a fait sa fortune, sa marque risque d’être définitivement ringardisée par ses concurrents actuels au premier rang duquel Casino, qui déjà précise opportunément sur son site que toute sa gamme Wassila est sans VSM.

Nous ne engageons en rien sur la qualité halal des marques citées dans cet article. Lire aussi : De la bonne charcuterie halal ? Dans tes rêves [5]