- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Serre la main aux femmes ou tu ne seras pas français

Patriotisme. Un étranger vient de se voir refuser la nationalité française (le drame !) sous prétexte d’intégrisme. On apprend en effet aujourd’hui qu’Éric Besson, l’homme de toutes les vertus, “a signé mardi un projet de décret refusant de naturaliser un homme, marié à une Française et qui oblige celle-ci à porter le voile intégral”. Après enquête, on s’est rendu compte que l’affreux barbu s’était rendu coupable de maints forfaits, dont le refus de serrer la main aux femmes. Mon Dieu !

« Considérant que Monsieur X adopte au quotidien une attitude discriminatoire vis-à-vis des femmes, allant jusqu’à refuser de leur serrer la main et à préconiser une séparation des garçons et des filles, y compris, au foyer, des frères et des sœurs, dès leur plus jeune âge »

On savait bien qu’après la burqa il y aurait d’autres funestes attaques. La dernière en date (tout au moins connue) est d’autant plus intéressante qu’elle constitue en soi une preuve que tout ce tapage ne doit rien au hasard. Empêtré dans ses ratés retentissants, Eric Besson vient de tirer sa cartouche magique, celle qui fera de lui le parvenu politique immaculé qui travaille à sauver la République de l’intégrisme, islamique uniquement. Manger du barbu est bon pour la carrière politique. Voici donc le communiqué du sinistre :

Confirmation d’un projet de décret transmis au Premier ministre

Pour répondre à certaines rumeurs, Éric Besson, ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire, confirme avoir contresigné et transmis aujourd’hui au Premier ministre un projet de décret refusant l’acquisition de la nationalité française par un ressortissant étranger marié à une Française, au motif qu’il est apparu, lors de l’enquête réglementaire et de l’entretien préalable, que cette personne imposait à son épouse le port du voile intégral, la privait de la liberté d’aller et venir à visage découvert, et rejetait les principes de laïcité et d’égalité entre homme et femme.

Source : Immigration.gouv.fr [1]

Si le communiqué précise qu’il existe bien un délit d’opinion, celui en l’occurrence de ne pas penser que la laïcité est l’alpha et l’oméga de toute vie en société, il ne dit rien sur le fait de refuser de serrer la main d’une femme. Cela étant, on peut légitimement se demander, avec Catherine Coroller, si l’impétrant ne cherche pas à faire son beur sur le dos des musulmans et plus précisément à trouver en la burqa sa planche de salut [2]. Le plus inquiétant peu-être dans cette décision, c’est le dommage collatéral immédiat sur tous ces Français propres sur eux, car pas musulmans ou musulmans-qui-entre-autre-serrent-les-mains-aux-femmes, qui ne serrent plus la main à personne du fait de la pandémie de grippe A. Ben comment qu’on fait pour savoir si c’est pas des intégristes, ceux-là ? Pis, tous nos potes juifs ? On va quand même en remettre une couche ? C’est pas pour cafter, mais y a un grand rabbin de France qui ne faisait rien qu’à ne pas serrer la main aux femmes. Même Elie Barnavi, ancien ambassadeur d’Israël en France, l’a balancé dans un de ses bouquins. Pis, y a même des sites Internet où l’on raconte qu’il ne faut pas serrer la main aux femmes, mais faut pas donner l’adresse [3].