- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Musulman : le soupçon fait vendre

Que trouve-t-on à la sortie des caisses d’un magasin Cultura un vendredi après-midi ensoleillé ? Réponse :

viol presse
Sortie de caisses dans un magasin Cultura dans l’Essonne

L’affiche est très bien placée. Impossible de ne pas la voir. Titre choc, emplacement bien pensé. La manœuvre fait mouche.

Le Parisien a choisi un fait-divers sordide, comme il en existe malheureusement tous les jours en France, pour attirer des lecteurs. Le fait-divers est bien plus vendeur que nombre de sujets plus âpres. Mieux encore, le fait-divers touchant l’islam et les musulmans, c’est ce qui se fait de mieux ces dernières semaines. Facilité de traitement, peu de mécontentement de la part des musulmans qui n’écrivent pas aux médias pour leur dire tout le bien qu’ils pensent de ce genre de pratiques racoleuses, ventes dopées grâce au climat d’islamophobie et/ou de défiance à l’égard des musulmans.

Sur le fond, l’homme en question n’est pas un responsable, mais un vieux monsieur de 71 ans qui dirige régulièrement la prière – ce qui est banal : les retraités sont souvent sollicités en ce sens du fait de leur disponibilité et non parce qu’ils ont un titre ou une responsabilité officielle. Mais, “responsable musulman”, c’est plus vendeur. Ce monsieur est mis en cause par une jeune fille, qui l’accuse d’avoir été violée en juillet et septembre 2009. Or, la famille de cette jeune fille met en doute son témoignage. La victime présumée aurait par le passé porté des accusations similaires. De fait, rien n’établit. Pourquoi dans ces conditions ne pas attendre la fin de l’enquête pour, le cas échéant, traiter de l’affaire ? Mais surtout quand est-ce que les musulmans vont se décider à protester contre ce genre de pratiques nauséabondes ? Un mail prend cinq minutes. Est-ce si coûteux de refuser la calomnie ?