- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Meriem Hamada, de lamamandismael.com

par Meriem Hamada, de lamamandismael.com [1], création de poupées et de jouets éco-responsables


La maman d'Ismaël

Je suis conceptrice de jouets pour bébés et enfants en textile. J’ai lancé ma propre marque de doudous et poupées, La Maman d’Ismaël, en juillet dernier. Et j’ai choisi pour mon activité d’adopter le statut d’auto-entrepreneur, mieux adapté pour une activité naissante et novatrice.

Mon parcours

J’ai 27 ans et je suis née dans une famille très nombreuse. Je suis mariée et maman d’un petit garçon de 4 ans, Ismaël. Dans cette famille, l’envie – ou peut-être le besoin – d’entreprendre était partout présente. Mon père, immigré d’origine algérienne, est arrivée en France en 1956. Il a très vite entrepris d’ouvrir plusieurs commerces. Ses expériences ont été très nombreuses à mesure que les années passaient. Je me souviens en particulier du café-restaurant de la famille, devenu très vite une sorte de point d’eau pour tous ces hommes arrivés de l’autre côté de la Méditerranée pour trouver du travail dans la capitale des Alpes. En plus de se restaurer, ils venaient y chercher un accueil, une information, un itinéraire…

Mon entreprise

Si j’étais familière avec l’idée d’entreprendre, rien ne semblait me prédestiner il y a encore quelques années à coudre des poupées et des jouets pour des enfants. J’étais plutôt attirée par les livres et les études. Mais avec le destin… Après avoir obtenu mon bac, un bac Littéraire, je me suis inscrite à la fac, en licence d’Histoire-Géo. Deux ans plus tard, le mariage et, très vite, le bébé. Et c’est par ce nouveau venu dans notre vie qu’Allah me fait prendre un virage à 180°. Dynamique et inventive, je n’abandonne jamais quand se présente un obstacle et quand je ne trouve pas ce que je veux, je le crée, avec l’aide d’Allah. Pas de cours pour femmes ? J’organise des cours pour les femmes ! Pas de fêtes pour les enfants ? Je monte une fête pour les enfants! Pas de jouets en plein accord avec mes convictions religieuses, que ce soit dans la croyance ou dans la nécessaire éco-préoccupation ? Je crée mes propres jouets, pour mon fils et tous les autres enfants sans distinction. Donc je me suis mise à concevoir, à créer, à coudre. J’ai commencé par offrir mes poupées à ma famille, à mes amis. Et puis, par la grâce d’Allah, ceux qui ont aimé ces cadeaux en ont parlé autour d’eux, à leurs amis, et aux amis de leurs amis. Et c’est comme cela que j’ai reçu mes premières commandes.