- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Quick : derrière le halal, les fantasmes

Depuis fin novembre, Quick teste le halal [1] dans huit de ses restaurants. Ou pour être plus précis, Quick a remplacé la viande non halal par de la viande prétendument halal ; ce qui ne suffit évidemment pas pour prétendre à l’étiquette “restaurant halal”, surtout si dans le même temps on vend de l’alcool.

Si remplacer des steaks de bœuf non halal par leurs équivalents halal passe inaperçu, on remarquera plus facilement que le bacon a été remplacé par de la viande de dinde. Ce qui n’est pas du goût de tout le monde.

A Roubaix, rapporte la Voix du Nord, des clients non musulmans ne décolèrent pas. Et vont jusqu’à évoquer d’éventuelles pressions contre Quick :

[…] en l’absence d’affichage suffisamment visible et explicite dans le restaurant, une partie de la clientèle ne peut s’empêcher de fantasmer sur des « raisons cachées », des « pressions » subies par le restaurant roubaisien pour « faire cesser la vente de porc à Roubaix ».

Source : La Voix du Nord [2]

Que ces personnes se rassurent. Quick a décidé de convertir au halal certains de ses restaurants pour des raisons purement économiques. Il n’existe pas de forces obscures musulmanes en France qui font pression. Les instances représentatives elles-mêmes ne se préoccupent pas du marché du halal, loin d’être une priorité.