- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Une nouvelle affaire de merguez au porc

Mettre du porc dans ses merguez, c’est le petit truc en plus qui permet à nombre de producteurs de fabriquer des merguez à moindre frais. L’opération est rentable… à condition de ne pas se faire attraper et finir devant le juge, à l’instar d’un chef d’entreprise qui comparaissait hier devant le tribunal de Saint-Brieuc.

Selon le Télégramme [1], qui rapporte l’affaire, en juillet 2006, les inspecteurs de la répression des fraudes découvrirent que les merguez estampillés « pur mouton » étaient en réalité des merguez produites à partir de viande de bœuf et surtout contenant du porc. Or dès lors qu’une saucisse porte le nom de « merguez », elle ne peut légalement contenir du porc, qu’elle soit réputée halal ou non. L’avocat de l’entreprise regrette qu’il n’y ait eu de contre-expertise et précise qu’au moment de l’expertise les merguez était périmées. Ce qui n’a pas manqué de faire réagir l’avocat d’UFC Que Choisir, qui attaque l’entreprise : « J’ai rarement vu que l’écoulement du temps transformer la viande de mouton en viande de porc. »

Aussi scandaleuse qu’elle puisse être, la pratique n’a rien de nouveau. Rappelez-vous cette entreprise du nord de la France condamnée en 2007 pour les mêmes raisons (voir Des merguez halal au porc, la société de charcuterie condamnée [2]). Plus affolant, comme le rappelait le Monde en 2008 [3], une enquête réalisée par les services de l’Etat a permis de mettre en lumière une réalité bien glauque : « 53 % des échantillons analysés dans 206 établissements contenaient du porc ».

Crédit photo [4]