- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Conversion à l’islam : Papa, « il n'est jamais, jamais tard »

Quand on est musulman, on pense que la vérité, c’est l’islam. Quand on est né dans une famille musulmane, cela nous paraît naturel.

Quand on est né dans une famille non musulmane et que l’on s’est converti à l’islam, on sait que “c’est la vérité”, comme dit l’un des protagonistes du reportage ci-dessous. Une vérité qu’on est allé chercher, une vérité qui devient évidente, limpide, une vérité qui s’impose et qu’on fait sienne.

Dans la vidéo qui suit, un papa raconte un peu comment il a vécu la conversion de Mathieu, son fils. Les débuts un peu difficiles, le manque de tact, voire les âneries de son fils à ses débuts dans l’islam, en pleine adolescence.

Devenir musulman(e) c’est changer de vie, cette vie qu’un père, une mère, ont longuement et patiemment contribué à construire. Cette vie, celle de leur enfant qui soudain décide de changer de cap, non par rejet de ses parents, mais par amour pour Dieu.

Quand on se convertit, on ne se convertit pas contre ses parents, on se convertit pour Allah. Se convertir, c’est rompre avec sa vie antérieure, jamais avec ses parents. Toute la difficulté est alors de le faire comprendre à des parents souvent éplorés, parfois tristes ou en colère contre cet islam qui a pris leur enfant.

Pourtant avec le temps, la patience et les efforts de dialogue, les blessures s’effacent, les cœurs s’ouvrent. Au point parfois d’amener papa, d’amener maman à la conversion. Comme le papa de Mathieu qui, s’il reconnaît avoir eu quelques difficultés au début, s’est rendu à l’évidence. Son fils était toujours le même. Mieux, par le truchement de son fils, le papa de Mathieu est arrivé à l’islam. Et il en pleure.

Papa, il n’est jamais, jamais tard.