- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

La mosquée de Lyon contre le faux halal

Lors du RAMF, organisé au Bourget par l’UOIF, la mosquée de Lyon, qui y tenait un stand, a distribué des tracts visant à sensibiliser les consommateurs musulmans contre le faux halal. Le propos était on ne peut plus clair.

« Halte au pseudo halal »

« Consommateurs musulmans

Votre responsabilité est engagée si vous continuez à encourager des commerçants ou des grandes surfaces qui sans scrupule vous vendent des viandes ou des produits qui n’ont de ‘Hallal’ que le nom »

D’aucuns affirmeront que l’ARGML prêche pour sa paroisse, puisque elle invite les consommateurs musulmans à acheter des « produits portant le logo de la grande mosquée de Lyon ». Dès lors que ces produits sont véritablement halal, pourquoi pas ? Ce tract, tout comme le stand au Bourget, est une initiative à saluer. A l’instar d’autres organismes de certification sérieux, l’ARGML a un devoir d’informations envers les consommateurs musulmans.

Un silence préjudiciable

Le silence de ces dernières années a contribué à la massification des fraudes. Ces organismes de certification sérieux portent sans aucun doute une lourde responsabilité : au lieu d’éduquer le consommateur, au lieu de s’ouvrir à lui en lui offrant la possibilité de trier le bon grain de l’ivraie, chacun a choisi de défendre son bout de gras. Incapables de faire la différence entre un produit halal et un produit faussement halal, les consommateurs n’ont pu participer à l’assainissement du marché. Pire, en achetant des produits non halal estampillés « halal », ils ont, malgré eux, entretenu la fraude.

Il faut aller plus loin

Il semble qu’aujourd’hui les choses changent. L’ARGML doit aller plus loin. Un blog serait le bienvenu : l’ARGML pourrait expliquer aux consommateurs comment reconnaître un produit halal d’un produit non halal, comment contacter une entreprise pour lui poser les bonnes questions, comment chacun d’entre nous pourrait un tant soit peu faire reculer le faux halal, etc. Au final tout le monde y gagnerait : les consommateurs alors mieux armés pour ne plus se faire avoir, l’ARGML – ou tout autre organisme de certification qui ferait ce travail salutaire -, qui bénéficierait indéniablement d’une aura en tout point profitable.

ARGML mosquée de Lyon