- Economie islamique - https://www.al-kanz.org -

Halal : le CFCM n’accepte l’étourdissement ni avant ni après la saignée

Invité sur Radio Orient, Mohamed Moussaoui, actuel président du CFCM, a répondu à une question portant sur la régulation du marché du halal. Voici sa réponse :

Malheureusement rien n’a été concrétisé, mais le premier pas dans lequel nous avançons aujourd’hui, c’est de créer un cahier de charges, une référence, une norme halal qui serait opposée à tous les professionnels. Nous sommes dans le stade d’élaboration de cette norme. Nous avons eu malheureusement entre temps le dépôt d’une norme halal autrichienne au niveau européen, qui nous imposait d’agir très rapidement pour stopper cette norme autrichienne qui ne correspondait pas à la vision que nous avons du halal. […] Dans la norme dite autrichienne, l’étourdissement est accepté, même obligatoire. Dans sa position, le CFCM n’accepte l’étourdissement ni avant ni après la saignée la jugulation. Partant de là, le principe de l’abattage rituel n’étant pas respecté dans cette norme, on ne peut pas accepter que cette norme soit généralisée au niveau européen.

Source : Radio Orient [1]

Le CFCM, au moins dans le discours, est dans la droite ligne des CRCM qui en 2007 disaient leur ferme opposition [2] au recours à toute forme d’étourdissement. Même si on peut déplorer la mollesse de cette institution qui ne prend jamais publiquement position dans des affaires aussi scandaleuses que celle des poulets Doux et des KFC qui vendent ces poulets non halal sous l’étiquette halal, on ne peut que se féliciter de cette prise de position claire, qui disons-le tranchent avec les habituelles rodomontades du CFCM [3]. Position, qui met néanmoins cette institution en porte-à-faux avec les organisations qui la composent.

En France, les trois mosquées qui certifient halal des entreprises de l’industrie agro-alimentaire acceptent en effet l’étourdissement préalable. Les bêtes sont étourdies avant l’abattage, ce malgré les risques de mortalité, très élevés pour la volaille. S’agissant de l’étourdissement post-mortem, c’est-à-dire après abattage, il est pratiqué par l’association de certification halal AVS sur les dindes sur un site de production, ainsi que par la mosquée d’Evry. Halal Service, l’organisme de l’UOIF, a choisi de bannir l’étourdissement avant et après la saignée.

Nous consacrerons dans les prochains jours in châ’a-Llâh un sujet sur la norme halal européenne actuellement en cours de discussion.