- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Bien s’entourer pour pérenniser son entreprise

Par Caroline Ouled Messaoud, fondatrice de www.dazahid.com [1], boutique en ligne de cadeaux


Caroline, fondatrice de Dazahid.com

En France, jamais la création d’entreprise n’a été aussi simple. Et quand on saute finalement le pas, c’est un véritable changement de vie. Une révolution ! Les tâches se multiplient, les heures de travail également, sans forcément en voir immédiatement les résultats. Tout au long de ce processus de création, de lancement et de développement de son activité, l’entourage est primordial. Pour « sortir la tête du guidon » parfois – car comme l’entrepreneur passe 29 heures par jour sur son projet, c’est quasiment le seul sujet de conversation qu’il ait !-, pour maintenir le cap souvent et pour partager les évolutions de son projet, toujours.

Au départ, il s’agit du soutien familial. C’est un des atouts principaux de l’entrepreneur, a fortiori lorsqu’il s’agit d’une femme. Savoir que l’époux/épouse soutient la démarche et trouvera les bons mots d’encouragement au bon moment permet de « tenir » dans les premiers temps, quand les heures de sommeil se font de plus en plus courtes en vue du lancement de l’activité.
Puis le soutien peut, et c’est l’objet de cet article, doit s’élargir à d’autres entrepreneurs. Entrepreneurs confirmés, serial entrepreneurs, business angels, ils disposent tous d’un trésor inestimable à travers leur expérience et permettent à l’entrepreneur débutant de se sentir entouré par un monde « qui avance ensemble » et dans lequel l’énergie créatrice des autres est communicative. Je vous propose ci-dessous quelques idées à mettre en place petit à petit pour créer ou s’insérer dans une communauté d’entrepreneurs propice à l’émulation.

Favorisez les contacts !

Soyez ouverts aux contacts et discussions, mêmes virtuelles, avec des entrepreneurs de domaines et d’horizons divers. Les entrepreneurs expérimentés sont des interlocuteurs privilégiés qui pourront eux-mêmes jouer le rôle d’intermédiaire pour vous mettre en contact avec d’autres personnes qui pourront vous aider. Les petits groupes d’entrepreneurs sont aussi de bon canaux pour trouver des partenaires et parfois des clients potentiels. Les entrepreneurs qui débutent sont également une bonne source de motivation : ils relèvent les mêmes défis et affrontent les mêmes obstacles que vous et au même moment. Partagez vos réussites mais aussi vos moments de doute et de remise en question… quelques mots encourageants ou quelques du’a (invocations) sont toujours bienvenus.

Communiquez sur votre évolution !

Vous venez de créer un nouveau produit, trouver de nouveaux clients, vous lancez un blog d’entreprise… informez-en votre petit groupe d’entrepreneurs. Cela leur donnera peut-être des idées pour leurs propres projets et cela peut constituer un bon moyen de « renvoyer l’ascenseur » (parfois sans même le savoir de suite) à ceux qui vous ont conseillé auparavant.

Privilégiez une logique d’entraide et d’échange !

Les aspects marketing et communication externe ne sont jamais assez bien exploités quand on est un entrepreneur isolé. Parlez-en à vos relations et échangez autour de questions et problématiques communes. Quand vos activités sont complémentaires, recommandez-les auprès des autres, ils en feront sûrement de même. En utilisant les réseaux sociaux, cela peut être relativement simple à mettre en place, surtout si vous disposez de « têtes de réseau » dans votre groupe… que vous n’oublierez pas de remercier pour les coups de pouce octroyés. Ensuite, vous aussi à votre échelle, faites de même !

Suivez l’actualité des réseaux d’entrepreneurs !

Inscrivez-vous ou rejoignez les associations d’entrepreneurs de votre domaine et faites des rencontres physiques lorsque cela est possible. Il suffit parfois d’un thé pris avec une sœur pour résoudre un souci comptable, d’un coup de téléphone pour retrouver le moral dans les « moments de crise » ou d’un mail pour dénouer une situation délicate. Al hamduliLlâh (louange à Dieu), les réseaux nous permettent aujourd’hui de faciliter les mises en contact.

Dans la phase cruciale de lancement du projet, évitez les « démotivés/démotivateurs » : avec le recul, je dirais même « Fuyez-les ! ». Ce sont ces personnes constamment pessimistes qui voient systématiquement les aspects négatifs dans tout ce qui est entrepris. Tandis qu’ils peuvent vous permettre de vous poser (parfois) les bonnes questions dans la phase de réflexion, il vous faut les éviter une fois la décision prise de lancer votre projet, car il vous faut rester fort(e) et garder votre énergie pour votre entreprise uniquement. Prenez conseil auprès de gens expérimentés qui sauront vous conseiller de façon constructive sans détruire votre enthousiasme.

Qu’Allâh (swt) vous facilite. Amîne.