- Al-Kanz – Economie islamique en France et dans le monde - https://www.al-kanz.org -

Le "r a m a d a n b o n" des magasins Match

L’an dernier, à la même époque, nous n’avions pas consacré de billet à l’enseigne Match et son prospectus qui en valait pourtant le détour. Mépris chez Carrefour et ses produits défectueux spécial ramadan [1], bourdes incroyables chez Lidl et ses vins du Maroc [2], orientalisme éculé chez Intermarché, Cora ou Auchan, cette année encore, la grande distribution a les dents très longues, mais, hormis pour Casino et Leclerc, affirmer clairement que les opérations commerciales visent les consommateurs musulmans pour le ramadan demeure difficile.

L’an dernier, donc, l’enseigne Match a décidé, elle aussi, d’attirer les consommateurs musulmans. Elle choisit de titrer son prospectus à la fois « saveurs d’Orient » et « spécial ramadan ». On pouvait se féliciter de la référence explicite au ramadan.

ramadan magasins Match
Prospectus ramadan – Match – 2009

Mais, ça c’est très vite corsé. Match nous expliquait que pour les fêtes (sic) de ramadan, il fallait acheter ses produits de pure « tradition orientale ». Passons. Le plus cocasse, et surtout consternant, c’est ce que l’on voit au bas de cette image.

ramadan magasins Match

Kesako ? Selon la légende, on apprend que c’est « bon ramadan » écrit en arabe. Ce devait être en effet écrit en arabe « ramadan karim », soit l’équivalent français de « bon ramadan ». On devait pouvoir lire

رمضان كريم

Le (gros) hic, c’est qu’en lieu et place de la version arabe, on a eu les deux mots décomposés, comme si on avait eu en français r,a,m,a,d,a,n b,o,n (et non bon ramadan), à ceci près qu’en arabe l’effet final est désastreux. Pour ne rien arranger, le graphiste chargé de réaliser ce prospectus a carrément oublié la premier lettre de « karim », dont on voit légèrement dépasser une patte. Fail !

Sûrement enchantée par l’édition 2009, l’enseigne Match a décidé de récidiver en recyclant non seulement le slogan stupide du prospectus de l’an dernier, mais encore et surtout la bourde ahurissante que nous venons de relever.

ramadan magasins Match
Prospectus ramadan – Match – 2010 (merci Fabien)

Une fois encore, à l’instar de Carrefour et de son marketing foireux [3] ou de Zakia halal et de sa publicité [4] insupportable, on est dans la communication pour bougnoules.

Est-ce si difficile sinon d’embaucher des hommes et des femmes compétents, qui connaissent un tant soit peu la cible visée ? Est-il si compliqué de mener quelques études qualitatives avant de mener razzia campagne auprès des consommateurs musulmans.

La bourde de Match aurait pu être très simplement évitée pour pas un sou de plus – on ne va quand même pas demander à la grande distribution d’organiser des focus groupe juste pour vendre des boîtes de conserve aux musulmans, qui de toute façon adorent les « larges gammes de produits de pure tradition orientale ».

Comment ? en montrant le prospectus avant impression à l’Arabe du coin, qui aurait vu immédiatement la boulette. Ou à la mère à Mohamed, qui ne sait peut-être pas lire, mais qui aurait remarqué que quelque chose cloche.

Au fond, si Match n’a pu éviter de fauter, c’est parce que Match ne pouvait que fauter. Pour bien vous vendre, il faut respecter le client, chercher à le connaître et à le comprendre. Aux yeux de la grande distribution, le consommateur musulman n’est pas encore, à quelques rares exceptions, un client. On ne lui vend rien, on lui refourgue.